Partager cet article

RSS
L'Internaute > Science  > Biologie > Dossier > Langage : Privilège de l'Homme ?
SOMMAIRE

En savoir plus

Sujet illustré

Savoir comment a évolué le langage c'est chercher à connaître quelle a été la première espèce à le posséder. Comme aucune trace ne peut être décelée sur les fossiles humains, chaque hypothèse avancée doit toujours être considérée avec méfiance.

Avant Homo sapiens

Le débat fait rage. Pour certains, Homo ergaster et Homo heildebergensis auraient possédé le langage. Cette idée repose sur le fait que la bipédie aurait non seulement permis le redressement de la colonne vertébrale et donc l'abaissement de trou occipital, engendrant une augmentation de la capacité crânienne et la libération de l'appareil phonatoire. Ils auraient donc été biologiquement disposés au langage articulé. Cette théorie est rejetée par une très grande majorité de spécialistes et rappelons que la bipédie n'est pas un facteur déclenchant de l'évolution et que, au contraire, elle est elle-même le résultat d'une adaptation.

Concernant Homo Erectus, il semble que son cerveau à croissance rapide soit incompatible avec l'acquisition d'un langage articulé.

Comparaison crâne de néandertalien (gauche) et crâne d'Homme de Cro Magnon (droite). Photo © Dinosauria

Homme de Néandertal et homme moderne

Plus généralement, le débat concernant l'apparition du langage se pose pour l'Homme de Néandertal. Anatomiquement, rien ne nous laisse penser que l'Homme de Néandertal possédait le langage articulé, rien ou presque, car il y a quelques années maintenant qu'un os hyoïde (os de la langue) de néandertalien a été retrouvé. Mais cette découverte n'efface pas les nombreuses interrogations. Il faudrait d'abord être certain que cet os provienne réellement d'un squelette de néandertalien, de plus, une pièce isolée ne saurait faire la lumière sur un débat si général. Un autre angle d'approche peut être abordé, celui de la capacité à abstraire la pensée.

Puisque le langage est une expression de la pensée, il est nécessaire d'être conscient et capable de formuler des schémas mentaux emprunts de condition, de temps, de symbolisme. S'il est vrai que ces activités mentales ne laissent pas de traces physiques, il est possible de les retrouver par le biais de la culture matérielle et de l'art préhistorique. Confectionner des outils suivant un schéma d'élaboration complexe, peindre des parois, créer des parrures, enterrer ses morts etc....sont autant d'activités qui montrent cette capacité d'abstraction.

Or, nous ne sommes toujours pas certains que l'Homme de Néandertal pratiquait ce genre d'activités. L'Homme moderne, Homo sapiens, possède lui le langage articulé, du fait de l'anatomie de son appareil phonatoire. L'abaissement progressif du larynx est-il le résultat d'une pression évolutive, adaptative, visant à nous donner la parole ou bien est-ce une conséquence que nous avons su utiliser, comme nous aurions utiliser un autre outil langagier que la voix ?

 

En savoir plus L'Hominisation en 10 idées reçues
Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité