L'Internaute > Science  > Biologie > Dossier > En direct du système nerveux
 
Untitled Document
SOMMAIRE

En savoir plus

Sujet illustré

Le stress passé, vous réagissez ! Et pourquoi ne pas courir pour attraper votre bus. Cela ne vous fera pas de mal et en plus vous pourriez arriver à l'heure. Décidé, vous entamez une course de quelques minutes jusqu'au point donné. L'air vous manque et votre cœur bat à une vitesse folle, c'est normal !

 

La commande des muscles

Et une fois de plus, votre système nerveux s'adapte à vos activités. Lors d'un effort physique, vous sentez votre organisme s'emballer. Tout cela à cause d'un autre neurotransmetteur excitateur : l'acétylcholine. Ce scénario vous rappelle la montée d'adrénaline ? C'est normal car l'acétylcholine déclenche sa sécrétion dans les glandes surrénales. Pourtant l'acétylcholine est davantage connue pour ses vertus apaisantes, dans le système nerveux parasympathique.

Elle joue un rôle très important dans les systèmes nerveux central et périphérique. Dans le système nerveux central, elle assure le transfert des signaux entre neurones. Dans le système nerveux périphérique, elle relaye l'influx nerveux jusqu'aux muscles. Synthétisée dans le cytoplasme des neurones qui envoient l'information, les neurones présynaptiques, elle permet la commande des muscles par les nerfs au moment de la flexion et de l'extension.

 

Rôle de l'acétylcholine dans les systèmes nerveux central et périphérique. SNC : Système Nerveux Central; G : Ganglions; Nad : Noradrénaline; Ach / Muscarinique : Acétylcholine. Photo © DR

 

Un neurotransmetteur multi-fonctions

Pour transmettre l'information nerveuse, les synapses des premiers neurones vont libérer l'acétylcholine. Elles sont spécialisées donc ne peuvent utiliser que l'acétylcholine comme neurotransmetteur.

Comme l'illustre le schéma ci-dessus, l'actétylcholine intervient au niveau de la jonction neuromusculaire, à partir du système nerveux central, et dans les synapses pré-ganglionnaires du système nerveux autonome. Donc, en contractant vos muscles, elle vous permet de courir.

Mais l'acétylcholine n'agit pas que sur les muscles. C'est elle qui, au niveau du système nerveux central, vous permet d'apprendre, de mémoriser et de vous souvenir. D'ailleurs, les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer présentent un manque important d'acétylcholine dans diverses régions du cerveau.

Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité