L'Internaute > Science  > Biologie > Dossiers > Immunité : l'armée qui nous protège
SOMMAIRE

En savoir plus

Sujet illustré

Un problème important pour les cellules responsables de notre immunité est de reconnaître ce qui est propre à notre organisme et ce qui est étranger. Normalement, nous nous défendons contre les envahisseurs étrangers mais nous respectons nos propres tissus. Pas toujours.
Parfois nos lymphocytes fabriquent des anticorps contre nous-mêmes, les autoanticorps : voilà comment naissent les maladies auto-immunes. Ces maladies sont très nombreuses.
Ci-dessus, l'endoscopie d'un colon attaqué par ses auto anticorps. Il s'agit de la rectocolite hémorragique. Certaines maladies détruisent la muqueuse de l'estomac ou de l'intestin, les cellules pancréatiques, le foie, les globules rouges, les muscles… D'autres donnent des lésions diffuses, surtout du tissu conjonctif, donnant des maladies rhumatismales inflammatoires.
Pourquoi ce retournement de situation ? A vrai dire, on ne sait pas. La génétique joue un rôle capital, tout comme l'environnement. Certains facteurs extérieurs favorisent l'éclosion de la maladie, comme l'exposition à certains microbes, divers toxiques ou les rayons ultraviolets. Les hormones interviennent aussi, les femmes étant beaucoup plus fréquemment atteintes que les hommes. Ce qui est sûr, c'est que cette situation se rencontre plus souvent au cours du vieillissement. Des auto-anticorps se rencontrent fréquemment chez les gens âgés, sans forcément être accompagnés d'une maladie définie. Mais c'est pour des motifs mal connus qu'une véritable maladie auto-immune s'installe.

© L'Internaute
 
Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité