Des morts par milliers

Les migrations ne sont pas sans danger pour les animaux et ceux-ci le savent parfaitement. Mais l'instinct de survie et le besoin de préserver l'espèce sont les plus forts. Prenons l'exemple des gnous : à chaque migration, plus de 250 000 individus perdent la vie.
©  NGT