Mise au jour d'un nouveau mécanisme permettant une transmission fidèle de l'information neuronale

 

La mobilité des récepteurs aux neurotransmetteurs joue un rôle primordial dans le passage de l'influx nerveux, contrôlant ainsi la fidélité de transfert de l'information d'un neurone à l'autre. Ces travaux, fruit de la collaboration des chercheurs du laboratoire "Physiologie cellulaire de la synapse" (CNRS / Université Bordeaux 2), du Centre de physique moléculaire optique et hertzienne (Université Bordeaux 1) et d'équipes étrangères, sont publiés le 11 avril 2008 dans la revue Science.
La communication entre deux neurones se fait via les neurotransmetteurs, petites molécules qui, lorsqu'elles sont captées par leur récepteur, induisent une activité électrique de la cellule : c'est la transmission synaptique. Les scientifiques se sont penchés sur un neurotransmetteur spécifique, le glutamate, présent dans 80% du cerveau et sur leur récepteur. Ils ont trouvé que modifier leur mobilité avait un impact considérable sur la transmission dite à haute fréquence. Lorsque l'on immobilise ces récepteurs, l'activité nerveuse baisse, et la fidélité de cette transmission également.
Ces résultats suggèrent  que certains dysfonctionnements de la transmission neuronale sont dus à un défaut de stabilisation des récepteurs et augurent d'éventuels médicaments pour traiter les troubles neurologiques et psychiatriques.

Article le plus lu : Ramadan 2017 : la date de début du jeûne dévoilée : voir les actualités

Autour du même sujet