Impossible de s'en défaire

Elle trouve généralement refuge dans les literies et dégage une odeur nauséabonde quand on l'écrase. La "punaise des lits" s'abreuve du sang humain pendant plus de dix minutes. Elle repère ses prochaines victimes grâce à un odorat très développé qui capte l'haleine d'un individu; il perçoit aussi la chaleur dégagée par le corps.
©  Thierry BERROD