L'Internaute > Science  > Biologie > Pourquoi > Parle-t-on d'oreille absolue ?
POURQUOI
 
Août 2006

Pourquoi parle-t-on d'oreille absolue ?

Sans malformation, accident, ou effet de l'âge, nous pensons tous entendre de la même manière. Et bien non, en réalité certains entendraient bien mieux que d'autres. Pourquoi ?

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

Tout le monde est sensé entendre de la même façon, mais comme certains ont un palais très développé ou une excellente vue, 1 personne sur 10 000 entend à la perfection. En réalité, il ne s'agit pas des mêmes processus, car si le goût et la vue peuvent être améliorés par mémorisation, l'oreille absolue, elle, semble être également un phénomène anatomique.

On considère qu'une personne sur 10000 possède l'oreille absolue, mais il ne faut pas oublier tous ceux qui la possèdent qui n'ont jamais pratiqué la musique et donc ne peuvent le savoir ! Photo © OLDA

L'oreille absolue est le nom donné à la capacité à reconnaître exactement une note sans aucune référence et à la nommer.

Dans les pays anglo-saxons, on distingue l'oreille absolue passive - identification parfaite de chaque note entendue mais incapacité de chanter justement sans référence - de l'oreille absolue active - reconnaitre, chanter justement une note sans référence et savoir si sa fréquence est trop haute ou basse.

Longtemps jugée comme un fantasme de musicien ou un don mythique, elle est aujourd'hui identifiée et reconnue par le monde médical.

La perception des hauteurs se fait par le limaçon (ou cochlée), situé dans l'oreille interne. Cet organe-capteur en forme de spirale possède des cellules cillées et chacune d'entre elles répond à une zone de fréquence particulière. L'interprétation des fréquences s'opère dans la partie droite du cerveau. Or, la capacité à nommer la note fait appel à la partie gauche du cerveau.

Pendant longtemps, on pensait que l'oreille absolue était, entre autres, la capacité à faire communiquer les deux parties cérébrales. Mais, allant à l'encontre de cette hypothèse, il se trouve que le planum temporal (région du cortex) est davantage développé à gauche qu'à droite chez les "absolutistes".

Une particularité physique innée ou acquise ?

Cette assymétrie est-elle innée ou acquise ? Il semblerait en fait, que, comme le langage, elle soit une aptitude universelle à la naissance et se construirait par apprentissage. En effet, 95% des musiciens ayant commencé la musique avant leurs 7 ans la possède (âge où les développements neuronal et cortical sont en cours), alors qu'une fois les 11 ans atteints il semble impossible de l'obtenir (cas rarissimes).

Une étude ménée à la fois en Chine et aux Etats-Unis a, par ailleurs, montré que les détenteurs d'une langue tonale, où la prononciation peut changer complètement le sens d'un même mot (comme le mandarin), étaient plus aptes à la développer que les autres.

L'oreille absolue demeure encore un mystère non résolu. Si elle paraît être un don exceptionnel, elle est aussi génante. Effectivement, écouter une sonate en entendant seulement le nom des notes et non la mélodie n'est pas toujours agréable.

De plus, les absolutistes ont mémorisé tous les sons créés à partir du "la 440" de référence (440 vibration par seconde). Or, en orchestre (la 442) et en musique baroque (la 415), les références changent et les dits chanceux ne remarquent qu'une seule chose : que c'est faux !

Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité