Progrès dans la recherche contre la maladie du sommeil

 
La maladie du sommeil est causée par le trypanosome, qui est transmis à l'homme par la piqûre de la mouche tsé-tsé. Une équipe de chercheurs  vient d'identifier une nouvelle protéine au sein de ce parasite, dont l'absence empêche celui-ci de s'alimenter. Ses travaux sont publiés le 6 mai 2008 dans la revue PLoS Biology.
Le trypanosome possède un constituant cellulaire original: la poche flagellaire. A son niveau, se trouve le flagelle qui assure son déplacement, ainsi que le lieu de l'endocytose et l'exocytose. Ces deux derniers mécanismes sont essentiels aux échanges de nutriments entre le parasite et le milieu extérieur. Les scientifiques ont identifié une protéine, BILB01, nécessaire à la synthèse de cette poche flagellaire : un trypanosome dépourvu de BILB01 est incapable d'avoir des échanges avec son milieu et donc d'incorporer les nutriments nécessaire à sa survie.
Ces résultats laissent entrevoir des perspectives thérapeutiques prometteuses pour lutter contre la maladie du sommeil, qui affecte encore plus de 50 000 personnes dans le monde.

Article le plus lu : L'étonnant selfie Hamon-Macron au dîner du Crif : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google