Une découverte prometteuse dans le traitement du VIH

 
Des chercheurs du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal, en collaboration avec des scientifiques de l'INSERM et de l'institut BD Biosciences de San Diego, viennent de découvrir une molécule clef dans la résistance contre le VIH, FOXO3a.
L'infection par le VIH est caractérisée par une dégénérescence des cellules immunitaires, les lymphocytes T, et particulièrement celles participant à la protection à long terme contre la maladie. L'étude portait sur des hommes qui présentent une séropositivité sans symptômes; ils sont appelés contrôleurs stricts et ils possèdent naturellement la protéine FOXO3a. Son rôle: participer activement à la protection contre l'infection en régulant le système immunitaire via la conservation de ces cellules mémoires. Les lymphocytes T, ainsi mobilisés, seraient plus à même de contrôler la progression du virus à long terme. Cette première étude sur l'homme semble prometteuse à l'avenir pour le traitement d'autres maladies immunodéfiscientes, comme l'arthrite rhumatoïde, l'hépatite C ou certaines formes de cancer.

Article le plus lu : François Bayrou : vers un ralliement au candidat Macron ? [EN DIRECT] : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google