Une nouvelle voie pour soigner le cancer

 
L'équipe du professeur Hugues de Thé vient de découvrir que la rémission de la leucémie aigüe-promyélocytaire (LAP) était due à la destruction des cellules souches malignes induite par l'élimination de la protéine PML-RAR responsable de leur prolifération. Les résultats des travaux sont publiés sur le site internet de la revue Natue Medicine
La LAP est une forme de leucémie rare. Elle se produit par l'action de la protéine PML-RAR induite par une anomalie génétique. Cette molécule va provoquer le stockage de cellules malignes dites immatures dans la moelle osseuse causant un cancer du sang. 
Le traitement actuel fait appel à deux produits : l'acide rétinoïque, une hormone, et l'oxyde arsenic, un poison. Les deux agents combinés produisent, non seulement, la différenciation des cellules malignes en cellules normales, mais aussi l'élimination de ces cellules couches malignes. Cette destruction s'explique en fait par l'éradication de la protéine PML-RAR responsable de la leucémie. C'est la première fois que l'on peut mettre au point un traitement capable de cibler la molécule responsable du cancer.

Article le plus lu : Le programme de Macron fait déjà peur : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google