Partager cet article

RSS
L'Internaute > Science  > Livres > D'où viennent les pouvoirs de Superman ?
LIVRES
 
Avril 2006

La physique d'un héros

Admettons que Superman existe. Quelle allure aurait-il ? Quelle serait sa façon de vivre ? Voici les étranges questions que s'est posé Roland Lehoucq. Cet astrophysicien, écrivain à ses heures, signe un ouvrage très amusant révélant la physiologie de ce super héros.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

Pas facile d'intéresser les jeunes à la science. Les concepts, trop éloignés de la vie quotidienne, trop abstraits, rebutent de nombreux étudiants. Face à ce constat, Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA de Saclay, a trouvé une parade : faire de la science ludique, à partir de personnages de BD. Dans D'où viennent les pouvoirs de Superman, il décrypte, en tant que scientifique scrupuleux, les supers dons de ce super héros.

Si Superman existe, que disent les lois physiques ?

L'auteur part de l'hypothèse que Superman existe. Dès lors, il cherche à expliquer ses pouvoirs et décrire son allure. L'ouvrage, bien écrit, amusant comme tout, s'adresse à tous. Mais c'est un livre à conseiller surtout aux professeurs de physique qui y trouveront des idées pour renouveler leurs stocks d'exercices.

Héros difforme

D'où viennent les pouvoirs de Superman ?
de Roland Lehoucq
EDP sciences, 2003

Par exemple, quelle serait l'anatomie d'un héros capable de soulever une voiture à bouts de bras ? 200kg dont 55 de muscles, répond la science, avec un squelette aussi résistant que les meilleurs matériaux de synthèse et une peau pare balle plus solide que le kevlar.

Et que dire de sa force herculéenne… Lorsqu'il arrête une locomotive, il ne peut décemment pas le faire en moins de 6 minutes. Entre temps, le train aura parcouru plusieurs kilomètres. Chose envisageable à condition que Superman soit muni de chaussures à semelles résistant à 2700°C ! Des chaussures en carbone, quoi.

Côté vision, pour avoir des yeux plus affutés que ceux d'un rapace, le super héros doit posséder des globes oculaires deux fois plus gros que ceux d'un humain normal, et un cerveau 50 fois plus volumineux pour traiter toutes ces informations supplémentaires ! La super ouïe, pourquoi pas, mais à condition d'avoir de très grandes oreilles.

Les auteurs mentaient

En revanche, concernant le vol à la vitesse de la lumière, les créateurs de Superman ont exagéré les performances de leur personnage : voler aussi vite, Einstein a montré que c'était impossible. S'en rapprocher ? Pourquoi pas, mais à cause des frottements dans l'atmosphère, il faudrait que Superman supporte des échauffements de 10 000°C !

S'il vole, le héros doit avoir des réserves énergétiques cachées puisque chaque seconde de vol à 900 km/h lui coûte l'équivalent de deux gros repas ! En fait, il doit manger comme 30 et son métabolisme doit ressembler à celui de la souris, avec un cœur qui bat à 1800 pulsations/minutes.

Tout est prétexte pour donner des cours de physique, de biologie ou d'astronomie. Et ça marche : les chiffres et les formules, souvent rebutants, deviennent intriguants, intéressants, puis indispensables : c'est grâce à eux que l'auteur va tenter de comprendre d'où viennent les pouvoirs de son personnage.

Oui mais des chiffres et des démonstrations, il y en a pléthore. Parfois, on en perd un peu le fil, au point de sauter quelques démonstrations pour filer tout droit à la conclusion. C'est dommage. Quelques tableaux, ou une mise en page plus aérée auraient été les bienvenus.

Amis de la physique comblés, fans déçus !

Finalement, si les passionnés de physiques seront ravis de découvrir ce livre original, les fans de Superman, eux, seront déçus. Il n'est pas le beau héros qu'on veut nous faire croire, mais un type au corps large, quasi cubique, aux grandes oreilles, aux yeux énormes, avec un costume ignifugé et des chaussures à talons compensés, incapable de voir à travers les murs, au vol incertain et qui passe son temps à manger !

La prochaine fois que vous verrez un super héros, vous le regarderez d'un autre œil…

» Chat : Mercredi 10 mai à 16 h

Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité