La couche d'ozone en sursis ? Comment remédier à cette perte d'ozone ?

Les mesures prises

Face aux effets dévastateurs des CFC, 191 pays ont vite réagi en signant le protocole de Montréal en 1987, soit deux ans après la découverte du trou d'ozone et la convention de Vienne.  Cet accord avait pour objectif de réduire de moitié leur production de CFC ainsi que leur émission d'ici 2000. Deux amendements successifs ont été adoptés par la suite au vue des nouvelles découvertes scientifiques faites. Les pays européens membres de la CEE (à l'époque) ont carrément décidé dès 1995 de stopper la production des principaux CFC.

Le protocole de Montréal impose également l'arrêt définitif de bromure de méthyle dans les pays industrialisés depuis 2005 ; les pays en voie de développement ont un sursis jusqu'en 2015.

 

Seuls les HCFC (hydrohlorofluorocarbures) et les HFC (hydrofluorocarbures), moins nocifs sont encore tolérés. Mais le règlement européen du 29 juin 2000 prévoit l'interdiction de consommation et de mise sur le marché des HCFC vierges d'ici 2010 ; leur production sera définitivement interdite en 2026.

Canal Football Club