Revue à la baisse de la fonte des glaciers

 

Le réchauffement climatique global a pour conséquence première de faire fondre les glaciers. Ceux du Canada et d'Alaska sont les plus concernés par ce phénomène. Des glaciologues du Laboratoire d'études en Géophysique et Océanographie spatiales (LEGOS) et leurs confrères canadiens ont revu à la baisse la vitesse de fonte. Leur étude est publiée sur le site de la revue Nature Geosciences.
Les dernières études menées sur la fonte des glaciers canadiens et d'Alaska remontent à 2002. Les scientifiques du Geophysical Institute de l'Université d'Alaska avaient affirmé que la hausse du niveau de la mer due à la fonte des glaciers était de 0,17mm/an pour la période de 1962-2006. Hors, l'équipe scientifique actuelle avance qu'elle n'est que de 0,12mm/an.
Les chercheurs ont comparé des topographies récentes effectuées grâce aux satellites Spot 5-HRS et ASTER avec les cartes des années 50 et 60. La précédente équipe avait eu recours à un laser aéroporté qui avait mesuré la hauteur de 67 glaciers et les avaient comparées aux mêmes cartes. L'erreur de calculs résulterait de la non prise en considération de débris rocheux.
Néanmoins, en l'espace de 60 ans, les glaciers canadiens et d'Alaska ont perdu les trois quarts de leur hauteur initiale.

Article le plus lu : Maëlys : de nouveaux secrets sur le suspect : voir les actualités

Autour du même sujet