Jacques-Marie Bardintzeff (Volcanologue) "L'éruption ne s'intensifie pas"

Quelle est la situation actuelle du volcan Eyjafjöll ?

Jacques-Marie Bardintzeff : depuis le 14 avril, il est en phase explosive due au contact entre le magma et la glace du glacier Eyjafjallajokull situé au-dessus de lui. La glace fond et se vaporise ce qui intensifie l'explosivité du volcan. On parle d'hydrovolcanisme ou de phréatomagmatisme. Cela a pour effet de créer un énorme panache de 6 à 8 kilomètres de haut. C'est tout à fait normal pour un volcan islandais.

 

les islandais veulent voir le spectacle de près. 
Les Islandais veulent voir le spectacle de près.  © Gunnar Gestur Geirmundsson

Un deuxième nuage est en route pour la Grande-Bretagne, peut-on parler d'intensification du volcanisme ?

Lundi 20 avril, nous pensions encore que l'activité allait baisser mais en fait elle est repartie le lendemain matin. On ne peut pas parler d'intensification de l'activité volcanique mais de continuité. En effet, le volcan retrouve un dynamisme similaire à celui d'il y a trois jours. Cette deuxième phase d'activité est tout à fait normale.

 

De quoi est constitué ce gigantesque nuage ?

Il se compose donc :

 de vapeur d'eau,

 de gaz volcaniques, à savoir du gaz carbonique, du souffre, du chlore et du fluore, 

 mais il comprend aussi des particules de magma solidifiées dont la taille varie de quelques microns à plusieurs millimètres. Elles sont dures, composées de silicates et sont très abrasives. Au microscope, on a observé des pointes sur ces particules.

Autour du même sujet