Jacques-Marie Bardintzeff (Volcanologue) "Ce volcan est peu connu"

Pouvez-vous nous présenter les caractéristiques du volcan Eyjafjöll ?

la dernière éruption de ce volcan date de 1821.
La dernière éruption de ce volcan date de 1821. © Gunnar Gestur Geirmundsson

Jacques-Marie Bardintzeff : le volcan Eyjafjöll est de taille moyenne, il mesure 1 660 m de haut et est peu connu par rapport à ses autres voisins. C'est un stratovolcan, c'est-à-dire qu'il y a une alternance de cendres et de laves. Sa dernière éruption remonte à 1821 et a duré 1 an.

L'Islande occupe une position particulière car elle est située sur une dorsale médio-atlantique entre la plaque européenne et la plaque eurasienne. Juste au-dessous de l'île, il y a un point chaud qui a surélevé la chaine sous-marine à + 2 000 m d'altitude alors qu'elle se trouve normalement à 2 000 m de profondeur.

 

Quand a-t-on observé son entrée en activité ?

Elle a commencé tout simplement le 20 mars dernier. Des coulées de lave sortaient sur le flanc Est du volcan où il n'y a pas de glace. Donc cela ne posait pas de problème. Par contre vers le 10-11 avril, la lave a cessé de s'écouler sur le flanc Est. Le centre éruptif s'est décalé vers l'Ouest du volcan où il y a une forte couche de glaces. On s'est alors dirigé naturellement vers un hydrovolcanisme.

Le 14 avril : la lave émise était plus riche en silice donc plus acide, ce qui la rend plus visqueuse et ainsi plus explosive. Avec la vapeur d'eau, ça n'a fait qu'amplifier l'explosivité du volcan et la naissance d'un tel panache.

Autour du même sujet