Un semblant de valorisation

Chaque année, les centrales électriques marchant au charbon libèrent 130 millions de tonnes de déchets liquides et solides qui contiennent des métaux lourds. Les industriels prétendent que 40% de ces déchets sont valorisables et réutilisés pour le bâtiment.
©  J Henry Fair