Un brin d'air qui vaut de l'or

la france tente de se mettre à l'éolien ce qui n'est pas au goût de tous.
La France tente de se mettre à l'éolien ce qui n'est pas au goût de tous. © Corinne PESCADOU

Nature sauvage en danger

Christian, Riorges

"Le vent est un déplacement d'air entre deux zones de pressions différentes, il est donc entièrement renouvelable.

Mais il n'y a pas en France assez de vent pour implanter des éoliennes (6 à 8 m/s mini soit 30 km/h en permanence). De plus pour des histoires de confort, on les repousse loin des habitations. On se retrouve donc à les construire dans les zones les plus sauvages et les plus naturelles de nos montagnes, avec des voies d'accès digne d'une autoroute (passage de camions portant des charges lourdes de 50, 60 m de long) d'où un grand danger pour ces zones qui sont d'un grand intérêt floristique et faunistique et qui risquent de disparaître sur l'hôtel du progrès et de la rentabilité.

Il faut construire ces éoliennes dans des zones industrielles existantes (ou les nuisances supposées auront moins d'impact) même si la rentabilité est moindre. Il faut arrêter de détruire la nature."