Kepler-452b : à quoi ressemble la planète "habitable" découverte par la Nasa ?

SUPER-TERRE - La Nasa vient de révéler une information potentiellement historique. La découverte d’une planète semblable à la Terre en orbite autour d’une étoile proche du soleil. Kepler-452b serait potentiellement habitable.

Un nouveau pas vers la découverte d’une vie extra-terrestre ou vers la colonisation future d’une autre planète ? L’information que la Nasa a dévoilée en fin de journée ce jeudi est en tout cas potentiellement historique. L’agence spatiale américaine a révélé l’existence de Kepler-452b, une planète semblable à la Terre en orbite dans une "zone habitable" autour d’une étoile. Le profil de Kepler-452b, baptisée en l’honneur du puissant télescope qui l’a détectée, est en effet très similaire à celui de notre planète bleue selon les scientifiques américains. Et elle serait en outre très proche de nous, à seulement à 1400 années-lumière. 18 millions d’années de voyage tout de même.

Alors à quoi ressemble Kepler-452b et qu’est-ce qui la rend potentiellement si hospitalière ? Selon la Nasa, il s’agit là d’une exoplanète située dans la constellation Cygnus, cousine de la Terre, mais à la fois "plus grosse" de 60 % et "plus vieille". Le soleil autour duquel elle gravite à distance suffisante pour que l’atmosphère soit respirable sans être totalement gelée (5 % plus loin que la Terre devant le soleil), est lui aussi d’un diamètre et d’une composition similaire à notre astre : il compte en effet 6 milliards d'années contre 4,5 pour la "star" de notre système, son diamètre est 10 % plus grand et il est 20 % plus brillant. Mais il garderait une température similaire. Clou du spectacle : Kepler-452b  met 385 jours pour faire le tour de l’astre, soit une trentaine de plus que la Terre. L’espoir est donc considérable, même si sa composition doit encore être analysée. Et si la liste des planètes jugées habitables par l’agence est énorme (celle-ci est passé de quelques 500 à plus de 4600 en quelques années), Kepler-452b fait partie des rares qui ont pu être observées par des télescopes terrestres. Ce qui fait d’elle au sens astrologique du terme une "super-Terre".

Article le plus lu : Maëlys : de nouveaux secrets sur le suspect : voir les actualités

Etoile / Nasa