Aux limites de notre système solaire

ibex a été lancé le 19 octobre dernier par la fusée pegasus.
Ibex a été lancé le 19 octobre dernier par la fusée Pegasus. © NASA-GSFC

L'Agence spatiale américaine, la NASA, a lancé le 19 octobre dernier le petit satellite Ibex. La fusée Pegasus s'est chargée de l'envoyer sur "orbite" ou plus précisément à 7 000 km de périgée et 220 000 km d'apogée afin d'échapper aux interférences générées par la magnétosphère terrestre.

Doté de deux détecteurs de particules subatomiques, Ibex va capter les neutrons, particules, émis aux frontières de notre système solaire et de l'espace interstellaire. Le satellite va ainsi délimiter et cartographier cette frontière virtuelle. A cet endroit, une onde de choc se produit par l'impact des particules solaires et celles de l'espace interstellaire.