La prime aux aviateurs

en plus de l'expérience en laboratoire, le pilotage reste le meilleur bagage
En plus de l'expérience en laboratoire, le pilotage reste le meilleur bagage pour devenir astronaute. © S. Corvaja / ESA

Le métier d'astronaute n'est pas vraiment fait pour les novices. L'Agence spatiale européenne demande à ses futurs professionnels de l'espace une expérience professionnelle scientifique d'au moins 3 ans. Mais pour une sélection assurée, c'est surtout une  expérience aéronautique conséquente, c'est-à-dire de pilote d'essai, pilote militaire ou pilote de ligne, qu'il vous faut. En général, 1000 heures de vol sont exigées, soit 3 années d'activité environ pour un pilote professionnel.

Militaires avant d'être astronautes

Difficile, donc, de satisfaire à ces exigences sans être passé par l'armée de l'air. La majorité des astronautes de l'Agence spaciale européenne sont à l'origine des militaires. Le dernier Français à être allé dans l'espace (en mars 2008), Léopold Eyharts, a été pilote de chasse pendant près de 8 ans, puis pilote d'essai à partir de 1988, avant de devenir astronaute en 1990. Le premier spationaute français, Jean-Loup Chrétien, a été pilote au Centre d'essais en vol d'Istres de 1970 à 1977, avant de diriger le programme Mirage F1 de 1970 à 1973.

  Léopold Eyharts, un Français dans l'espace