L'Internaute > Science  > Espace > Etoiles filantes
 SCIENCES 
Décembre 2005

Pourquoi... ne voit-on des étoiles filantes que certains soirs ?

Ces bolides venus de l'espace illuminent le ciel en traversant l'atmosphère. La richesse du milieu en poussières et roches influe sur leur nombre.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article

Lorsque la Terre traverse des nuages de poussière, des étoiles filantes tombent en "pluie". Ci-dessus : une étoile filante apparue lors de la pluie des léonides en novembre 2001.
Source: Nasa

Ces fameuses étoiles filantes contrairement à leur nom, ce ne sont pas des étoiles mais des météores, c'est-à-dire des poussières ou des roches. Et des météores, il en tombe toutes les nuits sur la planète. Mais plus ou moins selon les périodes.

Rencontres cosmiques
En effet la Terre, dans son mouvement de rotation autour du Soleil, rencontre de nombreux petits corps célestes : débris de roches, d'astéroïdes, de comètes. Tous ces voyageurs cosmiques, en s'approchant un peu trop près de notre planète, sont attirés par la gravité. Ils tombent alors.

En traversant l'atmosphère, leur vitesse augmente, les frottements aussi : ils s'échauffent tellement qu'ils en deviennent incandescents. Ils dessinent alors le long de leur chute une traînée lumineuse : c'est ce qu'on appelle une étoile filante.

On comprend aisément, dès lors, que la quantité d'étoiles filantes dépend de l'environnement de la Terre. Si celle-ci passe dans une zone "vide" de l'espace, ce phénomène se produira peu. En revanche, si notre planète traverse une région pleine de poussières et de roches en tous genres, le ciel sera sans cesse illuminé.

La traversée du nuage...
Et justement, sur la trajectoire de la Terre autour du Soleil, se trouvent des "nuages". Ces amas de scories sont des débris de comètes. Ces corps célestes, constitués à la fois de roches et de glaces fondent un petit peu à chaque fois qu'ils s'approchent un peu trop près du Soleil et les débris propulsés par la glace, s'évaporant, restent dans l'espace. Quand la Terre les traverse, une pluie d'étoiles filantes s'abat !

Ainsi, chaque fin juillet, la terre arrive à la périphérie du nuage laissé par la comète Swift Tuttle. Chaque heure, une ou deux étoiles filantes traversent le ciel. C'est le démarrage des perséides, nommées ainsi car elles semblent provenir de la constellation de Persée.

... et la pluie qui en résulte
Puis chaque mi août (souvent vers le 12 ou 13), la planète passe au coeur du nuage. Les observateurs du ciel peuvent alors s'attendre à voir jusqu'à 100 étoiles filantes par heure : la pluie des perséides est l'une des plus spectaculaires de l'année. Derrière ce déluge de lumière, les particules de poussières qui constituent les perséides sont minuscules, la plupart pas plus grosses qu'un grain de sable ! Cependant elles tombent à plus de 212 000 kilomètres à l'heure (59 kilomètres par seconde). C'est le moment de faire un voeu !

LES PRINCIPALES PLUIES D'ETOILES FILANTES
Nom
Date approximative
nbre d'étoiles/heure
Comète
Quadrantides
3/4 janvier
40
?
Lyrides
21/22 avril
15
Thatcher
Eta Aquarides
4/5 mai
20
Halley
Delta Aquarides
28/29 juillet
20
?
Perséides
11/12 août
50
Swift Tuttle
Orionides
20/21 octobre
25
Halley
Taurides
1/2 novembre
15
Encke
Léonides
17/18 novembre
15
Temple Tuttle
Géminides
13/14 décembre
50
Phaeton
Ursides
21/22 décembre
15
Tuttle
La pluie des perséides, due aux poussières laissées par Swift Tuttle, n'est pas la seule pluie d'étoiles filantes. Régulièrement, sur son orbite, la Terre croise des nuages laissés par d'autres comètes.

En savoir plus :

Pourquoi la nuit est-elle noire?

Photographier les étoiles

 
 Sophie Fleury, L'InternauteScience - Espace
 
Magazine Science
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
Savoir Voir un exemple
Actualité Voir un exemple
Linternaute Voir un exemple
Toutes nos newsletters
linternaute Qui sommes-nous ? | Contact | Données personnelles | La société | Newsletter | Publicité | Recrutement