Hubble confirme l'accélération de l'expansion de l'Univers

 

Une équipe européenne d'astronomes, dont font partie trois scientifiques de l'institut d'astrophysique de Paris, a prouvé l'accélération de l'Univers grâce à l'effet de lentilles gravitationnelles. En s'appuyant sur les données du relevé COSMOS du télescope Hubble, ils ont pu réaliser une cartographie en trois dimensions de la zone céleste observée et ainsi constater que la constante cosmologique serait une des causes de l'accélération de l'expansion de l'Univers. Les résultats de cette étude seront publiés en avril dans la revue Astonomy & Astrophysics.
446 000 galaxies ont été scrutées par Hubble dans le cadre du relevé COSMOS. Près de 575 prises de vues ont été assemblées pour réaliser une cartographie céleste. Avec d'autres données récoltées par des télescopes au sol, les scientifiques ont pu analyser et mesurer la déformation du trajet de la lumière émise par ces galaxies par l'effet de l'interaction gravitationnelle due à la présence de matière noire.
Une carte 3D de toute la matière contenue dans la portion de l'Univers observée par Hubble, y compris la matière noire, a été reconstituée. Avec ce support, les astronomes ont pu observer les structures lointaines anciennes et celles proches récentes. En les comparant, ils ont pu mesurer l'effet de l'expansion sur la structuration de la matière de l'Univers. Et donc apporter une preuve supplémentaire de l'accélération de cette expansion.
Les résultats obtenus par l'équipe scientifiques européenne confirme deux concepts d'Einstein : la relativité générale et la constante cosmologique (plus connu sous le nom d'énergie sombre).

Article le plus lu : Macron a reçu Poutine à Versailles : voir les actualités

Autour du même sujet