L'InternauteScienceInventions > Fécondation In Vitro

Fécondation In Vitro

Invention de Edwards et Steptoe

Secteur Procédé

Date 1978

Détails La technique de la Fécondation In Vitro (ou FIV) est une méthode qui permet la rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule à l’intérieur d’une éprouvette en vue de son insémination chez la femme. Elle est réalisée en cas d’infertilité des deux partenaires. La FIV dérive de plusieurs techniques qui datent d’il y a plusieurs siècles. Dès le XIVeme siècle, on pratiquait l’insémination artificielle de jument avec du sperme d’étalon. Au XVIIIeme siècle, on utilisait le sperme du conjoint ou d’un donneur. Elle découle également des progrès faits en matière de coelioscopie au début du XXeme siècle et des traitements hormonaux pour les ovulations multiples dans les années 60. L’idée de la FIV avait été émise dans les années 30, mais personne, jusque dans les années 50, n’avait essayé avec des cellules de mammifères. Robert Edwards, biologiste britannique de l’université de Cambridge dans les années 60, s’intéresse de près à la reproduction. En 1968, il réalise la première Fécondation In Vitro d’un œuf humain en laboratoire. Il collabore alors avec Patrick Steptoe, un gynécologue qui, de son côté, a développé la laparoscopie afin de récupérer les ovocytes des patientes dans des conditions stériles. En 1978, ils parviendront à faire naître le premier enfant provenant d’une FIV, Louise Brown, à l’hôpital de Oldham.

Les suites de l'invention Le premier bébé français conçu par FIV naîtra en 1981, sous l'égide de René Frydman. La technique se perfectionnera avec la FIV par micro-injection : cela ne change en rien la procédure pour le couple. En revanche, le biologiste va lui-même choisir le spermatozoïde que sera injecté dans l’ovocyte. Elle est lorsque les spermatozoïdes sont jugés non fécondants. La technique est maintenant couramment utilisée pour résoudre les problèmes de fertilité.

Rechercher une invention
 
Magazine Science Envoyer Imprimer Haut de page