Haroun Tazieff : au plus près du danger

Haroun Tazieff dans son élément. © François Le Guen

Un parcours atypique !

Champion de boxe sélectionné pour le JO de Berlin en 1936 (où il n'est pas allé), Haroun Tazieff s'est frotté à un concurrent de poids : les volcans.

Ingénieur agronome de formation, Tazieff change de voie en 1948 avec l'irruption du Kituro en Afrique, près de la RDC. A compté de ce jour, il explora tous les cracheurs de cendres et de lave de la planète, au péril de sa vie.

Même disparu depuis 1998, le volcanogue force le respect. "Il a contribué de façon majeure à la compréhension de notre monde. Il a donné le goût de la science prise sur le vif, sur le terrain. Les images qu'il a prises sur les volcans du monde du pôle Sud à la Sibérie en passant par l'Alaska m'ont fait comprendre les origines de notre planète et celles de la vie sur Terre." dixit Yves.