Fin du monde : les théories plausibles Une Terre capricieuse

Ah la fin du monde... l'apocalypse ! L'Homme redoute le moment où il ne sera plus. Notre espèce va-t-elle disparaître ? Une chose est quasi certaine, la Terre nous survivra. Depuis l'apparition de la vie, notre planète a connu de nombreuses crises écologiques voyant l'éradication de nombreuses espèces et l'apparition d'autres. Des cycles d'épurations et de renaissances qui jalonnent l'histoire de notre bonne planète bleue. Les animaux les plus connus à avoir fait les frais des caprices de Dame Nature ne sont autres que les dinosaures. Le Crétacé se ponctua par une crise majeure voyant la mort totale de ces espèces.

Cinq grandes phases d'extinction de masse

 A la fin du Dévonien, il y a 435 millions d'années, de nombreuses espèces se sont éteintes à la surface du globe. Un rapide refroidissement s'est opéré à cette époque-là mais les causes réelles de cette crise restent encore obscures pour les scientifiques.

 A la fin de l'Ordovicien, il y a 355 millions d'années, toutes les espèces marines ont disparu.

 Transition Permien/Trias, il y a 250 millions d'années. Cette extinction est une des plus violentes. Près de 90 % des espèces s'éteignirent. Cette crise sans précédent signe la fin de l'ère paléozoïque.

 Transition Trias/Jurassique, il y a 205 millions d'années. 50 % des genres furent éradiqués de la Terre. Les scientifiques optent pour une chute de météorite ou pour une éruption volcanique violente.

 A la fin du Crétacé, il y a 65 millions d'années. Cette crise majeure a signé l'arrêt de mort des dinosaures. On ignore encore les causes de cette crise écologique.

Pour certains scientifiques, nous serions actuellement en route vers une sixième crise écologique. De là à savoir si elle signera l'extinction du genre humain, rien n'est moins sûr.

Autour du même sujet