Un emballage étirable

Il ne faut pas confondre la cellophane avec le film étirable. © Hemera Technologies/AbelStock.com/Thinkstock

Comme quoi dîner au restaurant peut inspirer les cellules grises des inventeurs. Ce fut le cas pour l'ingénieur chimiste suisse Jacques Edwin Brandenberger. En voyant un convive faire tomber une bouteille de vin et ainsi tacher la nappe, il eut l'idée de concevoir une nappe anti-tâches. Nous sommes en 1900.

Il enduit le textile de viscose liquide pour le rendre imperméable mais cela ne fonctionne pas. L'étoffe devient rigide et très fragile. De ce composé, il extrude de la cellulose. Il fait passer la viscose à travers une fente étroite dans un bain d'acide. L'ingénieur chimiste obtient ainsi un film de cellulose étirable : la cellophane. Brandenberger aura travaillé huit ans sur ce projet.