Les chiffres
description brève de l'image

© L'Internaute Magazine

 

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi lorsque vous touchez un plat chaud ou que vous vous cognez, vous en aviez conscience quasi instantanément. Sur notre corps, des récepteurs spécifiques à la température, à la pression, à la douleur… perçoivent le stimulus extérieur et le transfert au cerveau sous la forme d'un message nerveux. Il atteint le cerveau à une vitesse de 380 km/h, d'où une prise de conscience extrêmement rapide de ce stimulus.

Au cœur même du cerveau, de nombreuses informations nerveuses électriques transitent entre les neurones, on parle d'influx entrant et sortant. En somme, le cerveau perçoit l'information venant de nos organes, l'analyse et prépare une réponse adéquate qui sera envoyée directement à l'organe cible. Les impulsions nerveuses circulent à 274 km/h dans le cerveau ; d'où une action réaction très rapide. Par exemple, un plat est chaud, vous retirez quasi immédiatement votre main pour ne pas vous brûler.

Autres phénomènes qui sont cette fois totalement spontané : l'éternuement et la toux. Pour éviter à toutes sortes de poussières de pénétrer dans l'organisme, notre corps a mis au point des mécanismes pour les empêcher d'entrer. Au niveau de notre nez, les particules de poussière sont renvoyées à l'extérieur par un souffle de 160 km/h : l'éternuement. Au niveau de la trachée et de nos poumons, c'est par l'expectoration, plus connue sous le nom de toux, qu'elles sont éliminées. Le tout à une vitesse de 96 km/h.

En savoir plus

Pourquoi a-t-on la chair de poule ?
Pourquoi le poivre fait éternuer ?

 

  
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Que pensez-vous du rejet d'eaux radioactives par le Japon ?

Tous les sondages