Attention, les Simpson s'attaquent aux sciences D'où vient l'Homme ?

homer se trouve dans une mauvaise posture.
Homer se trouve dans une mauvaise posture. © Twentieth Century Fox France

Les aficionados de la série sauront tout de suite à quel épisode l'auteur fait référence ! Dans "Le vrai descendant du singe", "Ned Flanders emmène ses deux fils, Rod et Todd, au Muséum d'histoire naturelle de Springfield. Très croyant et surtout très républicain, Ned veut leur faire visiter l'exposition sur les armes. Malheureusement pour eux, ils trouvent portes closes. Ils se rabattent, donc, sur la Galerie de l'évolution où est représentée l'évolution des espèces selon Darwin. Le père Flanders est horrifié de voir une telle injure à la Bible et à la théorie créationniste."

Pourtant, à la fin de l'exposition, toute une salle est consacrée uniquement à la création divine. Les scénaristes de la série ont "reproduit en tout point celle du vrai musée d'histoire de la Terre d'Euréka Springs, dans l'Arkansas. Il est le premier musée de paléontologie créationniste". Un concept parfaitement inimaginable dans les grands musées d'Europe.

Retour à la série. A l'école, la brillante Lisa s'insurge de l'enseignement du créationnisme en cours de biologie. Darwin y est décrit comme un vieillard sénile dont la théorie d'évolution est fausse. Lisa tente d'alerter les consciences de ses camarades et des habitants de Springfield, malheureusement tout le monde se retourne contre elle.

Une bataille entre théories

Dans cet épisode, les auteurs ont mis le doigt sur un phénomène outre atlantique extrêmement préoccupant pour le devenir des sciences : les Etats-Unis est un pays très croyant où de nombreux fondamentalistes religieux influent sur la politique, les mœurs... Mais aussi sur les sciences comme l'évolutionnisme. Ils rejettent en tout point l' "Origine des espèces" de Darwin et prône celle du divin où l'homme descend d'Adam et Eve. 

Cette remise en cause de la théorie de l'évolution s'invite dans les programmes scolaires. De plus en plus d'écoles publiques américaines enseignent aux élèves le créationnisme au détriment de l'évolutionnisme. Cette dérive religieuse inquiète beaucoup les scientifiques européens, surtout suite à la lecture du sondage Gallop fait aux USA. "Seuls 12% des sondés estiment que l'homme descend d'autres formes de vie sans aucune intervention divine ".

Le créationnisme commence à s'immiscer en Europe et les intellectuels français s'alarment. Le 13 et 14 novembre, le ministère de l'éducation a rassemblé plus d'une centaine de personnalité pour débattre sur la menace créationniste dans l'enseignement.

A lire sur L'Internaute

Science et religion : l'union impossible ?

Etats-Unis