Capillarité : une eau plutôt "collante"

le phénomène de capillarité se retrouve chez certains lézards au niveau de leurs
Le phénomène de capillarité se retrouve chez certains lézards au niveau de leurs pattes ; ainsi ils peuvent marcher sur l'eau. © Jacques HONVAULT

L'eau monte contre la gravité

A quoi peut bien correspondre cette cicatrice ? En fait, cette imperfection présente à la surface de l'eau est un cheveu. A son contact, le liquide va prendre une certaine position. Il existe dans ce cas, entre les deux surfaces, une force dite de capillarité. Vous l'avez déjà observée en utilisant un buvard sur de l'encre. Le liquide est aspiré.

Ici, il se passe la même chose. Les molécules d'eau sont liées entre elles par de fortes liaisons ce qui crée une force de cohésion importante entre elles. Au contact du cheveu, l'eau va alors remonter contre la gravité, c'est la capillarité. D'où cette balafre à la surface de l'eau.