Un ballon d'eau suspendu en l'air

l'eau reste en l'état une fraction de seconde jusqu'à ce que la force de
L'eau reste en l'état une fraction de seconde jusqu'à ce que la force de pesanteur augmente. © Jacques HONVAULT

Une force quasi nulle à l'éclattement du ballon

L'énergie cinétique se faisant de plus en plus importante, le caoutchouc cède. Mais chose étonnante, pendant une fraction de seconde, l'eau libérée paraît comme figée dans l'espace.

En dehors de son enveloppe protectrice, l'eau est soumise à la pesanteur, c'est-à-dire à son poids qui l'entraîne vers le bas.
Durant cette chute, le corps va progressivement accélérer convertissant au passage son énergie dite de potentielle de pesanteur -liée à la gravité- en de l'énergie cinétique.
Mieux vaut avoir un excellent déclencheur pour prendre cette photo.