Les légendes face aux sciences Le monstre du Loch Ness : un éléphant qui trompe énormément

la plupart des gens confondrait le monstre avec un autre animal ou une branche
La plupart des gens confondrait le monstre avec un autre animal ou une branche d'arbre. ©  Claudia OSTER  

La légende

Le whisky n'est pas la seule chose qui fasse la renommée de l'Ecosse. Il y a son célèbre lac sombre, le Loch Ness et son illustre hôte, Nessie. Sa présence est signalée la première fois en 565 de notre ère par le moine irlandais Colomban. Dès cet instant, la légende est lancée. Au cours des siècles, plusieurs badauds affirment avoir rencontré cette incroyable créature. Des photos ont même été prises. La plus connue demeure celle du Docteur Wilson en 1933. Soixante ans plus tard, la supercherie est dévoilée par Christopher Spurling sur son lit de mort. Cette photo n'est qu'un simple montage.

Malgré cette révélation, les témoignages continuent d'affluer. Alors est-ce une hallucination collective ou existe-t-il bien un occupant dans ce lac ?

 

L'explication scientifique

Les scientifiques se sont bien évidemment penchés sur la question. Plusieurs arguments sont avancés pour réfuter toute présence monstrueuse. Tout d'abord, aucune carcasse n'a été retrouvée au fond du lac. D'autre part, la première fois qu'on a vu Nessie remonte à plus de 1 400 ans, cette espèce ne peut pas être immortelle. Troisième argument : l'eau est très sombre à cause de la tourbe présente en quantité dans la région ; cette obscurité empêche toute pénétration de la lumière dans l'eau donc la photosynthèse y est impossible. Cela empêche la formation d'une chaîne alimentaire et par conséquent la présence de faune et de flore est plus que restreinte. Le monstre a donc peu de chance de subsister sans nourriture.

Pour justifier les visions des promeneurs et des curieux, les scientifiques parlent d'une confusion avec des phoques ou des branches d'arbres... Le docteur Neil Clark , Conservateur du musée Huntérian de Glasgow, y va lui aussi de sa théorie. Nessie ne serait en fait qu'un éléphant. En effet, le nombre de soi-disant apparitions de la bête a augmenté vers 1933, période où beaucoup de cirques se produisaient dans la région.

Ecosse