Hervé Laurent (Docteur et conseiller médical de l'exposition) "Nous privilégions le lien entre l'art et l'anatomie"

Depuis plus d'une semaine, on ne parle plus que de la nouvelle exposition Our body, à corps ouvert. L'objet de toute cette effervescence : la présentation de vrais corps humains. Le docteur Hervé Laurent, conseiller médical de l'exposition, répond sans détour à nos questions.

corps1
Dans cette position, les visiteurs peuvent observer les muscles, les tendons sollicités. © Our body
Pourquoi avez-vous accepté d'être le conseiller scientifique et médical de cette exposition ?

 

On est venu tout simplement me chercher. Le producteur de l'exposition est Pascal Bernardin que je connais depuis longtemps. Il venait de voir cette exposition aux Etats-Unis et il m'a demandé de regarder les textes explicatifs qui étaient en anglais. Je me suis vite rendu compte qu'il fallait que la traduction soit réalisée par un médecin.

J'ai commencé et puis, je suis tombé en admiration devant ce projet. J'ai trouvé ça fascinant et c'est comme ça que j'en ai fait partie.

 

Quels sont les objectifs de Our body, à corps ouvert ?

 

Il y a trois aspects clairs. Tout d'abord la pédagogie ; nous cherchons à expliquer aux visiteurs comment fonctionne le corps humain et leur montrer qu'il s'agit d'une machine formidable. Tous les mécanismes sont présentés au public que ce soit les systèmes respiratoire, digestif, reproductif, musculaire... On souhaitait permettre à tout le monde, autres que les étudiants en médecine et les médecins, de découvrir leur corps.

Le deuxième aspect est le caractère inédit de cette exposition. Cela fait environ dix ans qu'elle tourne dans le monde. Elle est allée en Allemagne, au Portugal, en Espagne, au Canada et aux Etats-Unis. Plus de 30 millions de personnes l'on vue. C'est incroyable ! Et puis, ce genre d'exposition est une grande première en France. Ça n'a jamais été fait avant.

Enfin, nous avons voulu privilégier le lien entre l'art et l'anatomie. Dans l'histoire de l'art, il a toujours été présent surtout à la Renaissance. Léonard de Vinci s'y est énormément intéressé et le tableau "L'homme de Vituve" est une superbe représentation du corps humain.

 

D'où viennent ces corps ? Comment ont-ils été préparés ?

 

Ces corps humains viennent tous de Chine. Ils ont été fournis par la fondation Anatomical Sciences and Technologies de Hong-Kong. Celle-ci possède des papiers indiquant que les personnes ont fait don de leur corps à la science et donnent leur consentement à leur utilisation.

Les personnes ont fait don de leur corps à la science

Pour leur donner cet aspect, un énorme travail de dissection a été exécuté. Rien que cette préparation a réclamé des milliers d'heures. Les corps ont ensuite été déshydratés avec de l'acétone puis plongés dans un bain de polymère liquide, comme un genre de plastique. Cette technique s'appelle l'imprégnation polymérique. Puis les corps sont mis dans une certaine position, assise, en extension..., et ils sèchent. Ce procédé demande plusieurs mois.

 

Certains corps sont présentés en train de jouer aux échecs ou de tirer à l'arc, pourquoi avoir choisi cette "mise en scène" ?

 

Si nous les avons mis dans de telles postures, ce n'est pas pour choquer. Bien au contraire nous voulons montrer et expliquer comment notre machine fonctionne et travaille lorsque nous sommes en position assise ou en extension. De cette manière, les visiteurs observent la posture de la colonne vertébrale, les muscles sollicités, les tendons, la plasticité des membres inférieurs...

Notre démarche est toujours la même : la pédagogie avant tout avec une éthique irréprochable.


photo2
Joueur d'échec atypique. © Our body
Pourquoi avoir supprimé la présence de fœtus à différents stades de développement présents dans l'exposition américaine ?

 

Nous n'avons pas voulu les montrer au public car nous estimions qu'ils ne rentraient pas dans notre démarche à la fois de sensibilisation, de prévention et artistique.

 

Quel regard portez-vous sur le refus du Musée de l'Homme et de la Cité des sciences à Paris d'exposer ce projet ?

 

J'avoue ne pas comprendre leur réaction. Le musée de l'Homme nous a justifié sa décision par le fait qu'il ne veut pas exposer des projets privés, uniquement des expositions appartenant au Musée de l'Homme.

Quant à la Cité des sciences, je n'ai pas suivi de près cette affaire. Je ne sais pas s'il y a eu consultation du Conseil d'éthique ou non. Je ne me prononcerai donc pas sur ce sujet.

 

L'exposition a démarré le 28 mai, quel a été l'accueil des visiteurs ?

 

J'ai discuté avec des centaines de gens qui ont trouvé cette exposition formidable et magnifique. Les personnes qui s'y déplacent sont motivées par une curiosité personnelle. Ils veulent découvrir et comprendre comment marche leur corps. Ils trouvent que c'est bien organisé, très clair et qu'il y a un message préventif derrière tout ça car nous montrons des poumons de fumeur et le foie d'un alcoolique. Ainsi les visiteurs se rendent compte des méfaits du tabac et de l'alcool sur l'organisme car ils le voient concrètement.

 

Exposition Our body- A corps ouvert

Du 28 mai au 3 août 2008

La Sucrière

47/49 quai Rambaud

69002 Lyon

Tarifs :

15,50 € adulte- 13,50€ étudiant-11,50€ enfant

Site http://www.ourbodyacorpsouvert.com/

8 mai