Des mciro-ondes plus probables

Les micro-ondes, en basse fréquence, servent à communiquer avec des sous marins en immersion mais ces ondes s'avèrent dangereuses. De nombreux cétacés s'échouent car elles créent des interférences dans leur écholocalisation.
©  Steve ALEXANDER