Des aimants supraconducteurs

Pour contrôler les faisceaux d'énergies, l'accélérateur de particules utilise un système d'aimants supraconducteurs réalisés en alliage de niobium, un métal mou et rare, et de titane. Ici, les ouvriers transportent un aimant du détecteur Atlas, lors de la mise en place de la machine à Genève.
©  Claudia Marcelloni / CERN