Soupçon de corruption sur le comité Nobel

 

Une révélation sans précédent depuis l'existence des prix Nobel. Jamais l'intégrité du comité d'attribution des prix n'avait été remise en cause jusqu'à présent. Pourtant, l'information émane directement d'une journaliste suédoise. Dans les colonnes du journal suédois du Sud, «Sydsvenskan», il y est fait état d'une affaire de corruption impliquant le groupe pharmaceutique anglo-suédois Astra Zeneca. 
Cette entreprise aurait un accord de sponsorisation avec deux entreprises filiales de la Fondation Nobel, Nobel Media et Nobel Web. La somme s'élèverait à hauteur de «plusieurs millions».
La radio suédoise "Sveriges Radio" enfonce le clou en révélant la présence du Pr Bo Angelin, membre votant du comité du prix Nobel de médecine, au conseil d'administration d'Astra Zeneca, depuis le 25 juillet 2007. Celui-ci aurait perçu la somme de «30 000 dollars» de l'entreprise d'après le site Internet du Magazine «Scientific Américan». Un conflit d'intérêt indéniable qui alimente la rumeur d'achat du prix Nobel de médecine pour l'Allemand Horald zur Hausen qui a découvert le papillomavirus (responsable du cancer du col de l'utérus).
Dernier point suspicieux pour Astra Zeneca mis au jour par «Le Figaro» : sa filiale Medimmume «percevrait des royalties des firmes Merck Sharp et Dome et GlaxoSmithkline qui fabriquent les deux vaccins pour prévenir le cancer du col de l'utérus».Une enquête préliminaire a été lancée par le procureur Niels Erik Schultz, suite à ses divulgations dans la presse, afin de faire la lumière sus ces soupçons de corruption.

Article le plus lu : Nouvelle manifestation contre la réforme du code du travail : voir les actualités

Vaccin