Partager cet article

RSS
L'Internaute > Science  > La science et nous > Dossiers > Animaux mythiques
DOSSIER
 
Août 2006

Bigfoot

On l'appelle Sasquatch au Canada et Bigfoot aux Etats-Unis. Mi homme, mi singe, ce géant vivrait dans les forêts, effrayant les promeneurs qui le croisent. Les témoignages et indices de son existence sont nombreux, mais les preuves authentifiées manquent.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

On l'appelle Sasquatch au Canada et Bigfoot aux Etats-Unis. Il vivrait dans les forêts, sur l'ensemble des Etats-Unis.

Un gros "homme-singe"

Les premiers rapports concernant cette créature nous parviennent du début du 19e siècle. Les explorateurs visitant l'ouest du continent américain entendent parler par les tribus indiennes de géants qui peuplent les montagnes et les bois. Il s'agirait de créatures bipèdes, assez grandes, de plus de 2,50 m, et assez costaudes, aux épaules carrées. Et pesant 300 et 400 kg, d'après les empreintes de pieds qui peuvent s'enfoncer jusqu'à 5cm dans le sol. Elles seraient agiles, nocturnes et très rapides. Leur allure générale rappellerait celle d'un être humain : c'est ce qui donne leur côté mystérieux.

Bigfoot serait le seul primate de l'Amérique de nord (avec l'homme). Certains témoins affirment avoir vu plusieurs fois des Sasquatch tuer des cerfs, mais omnivore, il se nourrirait de tout, comme l'ours. Il pousserait également toute une série de cris, allant du puissant hurlement aux grognements.

Une vidéo, des traces, des cris, mais pas de preuve

Le phénomène Bigfoot a pris beaucoup d'ampleur en 1967 grâce à la vidéo de Patterson et Gimlin. Cette vidéo de 1 minute montrant un bigfoot est la plus claire et la plus précise que nous connaissions. Filmé à environ une distance de 30 mètres, le document dévoile un bigfoot de 2,10 m se déplacant à proximité d'un ruisseau et finissant par disparaître dans les fourrés. Cependant son authenticité est contestée. Mais aucune analyse n'est parvenue à démontrer qu'il s'agissait d'un canular.

La vidéo de Patterson Texte Photo © DR

Eric Joye est un naturaliste de terrain passionné de cryptozoologie. Pour traquer le Bigfoot, il est parti deux fois en expédition au Texas, et compte y retourner bientôt. "J' y ai vu ces fameuses empreintes, ainsi que des zones contenant des huttes rudimentaires, certainement réalisées par des Bigfoot, beaucoup trop grossières pour avoir été construites par des hommes. De plus, deux des membres de l'expédition ont aperçu pour l'une, la face et les mains d'un Bigfoot, pour l'autre, l'ombre d'une créature aux larges épaules. Il y a aussi un chien qui en est devenu terrorisé."

"Des milliers d'empreintes de cet animal ont été relevées à travers l'Amérique du Nord depuis 2 siècles, ce qui rend l'hypothèse d'un canular peu plausible ."

D'autres expéditions ont tenté d'attirer ces énigmatiques individus en répandant des phéromones de gorille, d'humain et d'orang-outang. Ou bien en émettant son cri présumé. Les cris auraient obtenu des réponses. Il existe des milliers d'empreintes de pas de ce même animal observées et relevées à travers toute l'Amérique du Nord depuis 2 siècles, ce qui rend difficilement admissible l'hypothèse d'un canular. Bref, les témoignages, directs ou indirects ne manquent pas, tout comme les indices.

Qui alors ?

Mais qui serait cet individu ? Pour certains, un descendant du gigantopithèque, un hominidé de plus de 2,50 m ayant vécu il a 5 millions d'années et s'étant officiellement éteint il y a 100 000 ans. Pour d'autres, ce serait un descendant d'Homo erectus. Enfin, pour Eric Joye, ce serait plutôt une créature plus proche des hommes, aux comportements aussi simiens qu'humains.

Cependant, la communauté scientifique, elle, reste sceptique. Comment en effet croire à une créature jamais clairement identifiée ? On n'en a retrouvé ni cadavre, ni ossement. De plus, si cette créature sait construire des huttes, et utiliser des bâtons pour pêcher, des branches pour creuser le sol, pourquoi n'aurions nous jamais retrouvé de restes, de traces ? Où s'arrête la légende et où commence la réalité ?

Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité