Toutes voiles dehors !

Les ingénieurs ont développé des instruments à double fonction. © Yelken Octuri

Le dieu Eole comme moteur

 

Les ailes de l'avion sont totalement mobiles. Pour voguer, elles bougent en position verticale pour devenir des voiles "classiques".

Montées sur des rotules, elles adoptent différents degrés d'inclinaison afin de capter au mieux le vent et ainsi offrir une vitesse de croisière agréable.

Le safran du bateau n'est autre que la dérive de l'avion. Tout est à double fonction sur cet engin.