Partager cet article

RSS
L'Internaute > Science >  Technologie > Comment > Fonctionne une voiture hybride ?
COMMENT
 
Novembre 2007

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Mi essence, mi électrique, la voiture hybride révolutionne le monde de l'automobile. A l'heure du tout écolo, les consommateurs lui prêtent de plus en plus attention ; surtout que les constructeurs la déclinent en petite sportive. Pourquoi bouder son plaisir quand en plus on pollue moins ?
 EnvoyerImprimer 

Outre Atlantique, ce genre de voiture fait un véritable tabac. Grâce à qui ? Aux stars comme Georges Clooney ou encore Léonardo DiCaprio. Les Français, eux, la boudent ostensiblement effrayés par les prix peu avantageux. Pourtant, ce mécanisme de double moteur remplit toutes les aptitudes demandées par le consommateur. Et surtout en cette période de flambée du baril de pétrole, la voiture hybride risque d'attirer un peu plus les regards chez nos concitoyens.

Deux moteurs sous le capot

Originalité de cette automobile : la présence de deux moteurs, l'un roule à l'essence (moteur thermique), l'autre est électrique. Autre détail qui a son importance, des batteries capables d'alimenter en énergie le moteur électrique et ainsi de suppléer, quand nécessaire, au moteur à essence.
Suivant les phases de conduite, le montage varie. Trois sont possibles :
- En série. Seul le moteur électrique est en marche. Les batteries se chargent de lui fournir le "carburant" indispensable. Ce système est requis pour de faibles vitesses, le freinage et l'arrêt. Pendant les phases de décélération, l'énergie cinétique, celle résultant du mouvement du véhicule, est directement envoyée vers les batteries.
Quant au moteur essence, il est totalement inactif ainsi aucun dioxyde de carbone n'est émis. Un double bénéfice autant pour la planète que pour le porte-monnaie du conducteur.
- En parallèle. Dans ce cas de figure, le moteur électrique est en "stand by". Seul le moteur thermique fait tourner la machine et avancer le véhicule. C'est ce qui se passe lorsque le conducteur est à vitesse constante sur une route.
En même temps, une partie de l'énergie motrice fournie par le carburant sert à recharger les batteries via un générateur qui n'est autre que le moteur électrique. Tout est recyclé, il n'y a aucune déperdition ; contrairement à une voiture classique où de l'énergie s'échappe sous forme de chaleur.
- En série et en parallèle. Ici, les deux moteurs sont sollicités pour apporter une énergie motrice conjointe lors de fortes accélérations ou la montée d'une côte. Au passage, les batteries continuent d'emmagasiner pour alimenter le moteur électrique. Sans cette boucle énergétique, l'automobiliste devrait recharger en électricité son véhicule.

 
Schéma © Jpbarraud/GNU Free Documentation License
 

Moins de CO2 émis

Bien que le prix de vente soit quelque peu rédhibitoire pour une majeure partie des consommateurs, (environ 16 000 euros), la voiture hybride présente des avantages indéniables.
Pas besoin de recharger son moteur électrique toute la nuit, ce système de circuit fermé, avec un générateur pour transmettre l'énergie aux batteries, efface les côtés pénibles de la simple voiture électrique. La présence du moteur à essence évite, aussi, tout risque de tomber en rade au milieu de nulle part.
Cette voiture consomme beaucoup moins d'essence, ce qui est plutôt de bon augure en ces temps où le baril de pétrole flirte autour des 100 dollars. Les voitures dites classiques pompent un maximum de carburant lorsqu'elles tournent au ralenti et n'ont de cesse d'accélérer puis de freiner.
Dernier point positif, la voiture hybride est plus écologique car moins d'essence brûlé signifie moins de CO2 à la sortie. Un moyen de diminuer sensiblement les émissions des gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

En savoir plus

Toyota Prius, une écolo pleine de ressource

Interview : "l'avenir est à la voiture hybride"

Encyclopédie des inventions : l'automobile

 


Magazine ScienceEnvoyerImprimerHaut de page
Votre avis sur cette publicité