Partager cet article

RSS
L'Internaute > Science  > Technologie > Déjà demain > Une île flottante
DEJA DEMAIN
 
Septembre 2006

Une île flottante

Passer ses vacances dans un hôtel à Marrakech, ou faire une croisière à bord d'un paquebot géant ? Bientôt, nous n'aurons plus à faire ce choix cruel : voici les îles nomades.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

Dans les prochaines années, le nombre de touristes ne fera qu'augmenter : croissance démographique, hausse du niveau de vie, temps de loisirs rallongé… Dans 20 ans, 1,6 milliards de voyageurs se mettra en quête du lieu de vacances idéal. Les professionnels se préparent donc au tourisme de masse bon marché. L'architecte Jean-Philippe Zoppini fait partie de ceux-là. Il a imaginé une île flottante appelée AZ (A pour Alstom, qui soutient le projet, et Z comme Zoppini).

29 étages et une surface équivalente à 4 terrains de football : l'île AZ a tout d'un véritable club de vacances flottant. Photo © Jean Philippe ZOPPINI

Avec ses 400 mètres de long et ses 300 mètres de large, l'île accueillera jusqu'à 10 000 personnes, sans compter le personnel navigant. Ce petit monde sera logé dans 4000 cabines et 150 suites, largement plus spacieuses que celles des paquebots classiques.

Conçue pour résister aux typhons

Culminant à 78 mètres au-dessus de la mer, l'île AZ se déplace à 10 nœuds maximum. Elle offre une stabilité remarquable (idéal pour ceux qui ont habituellement le mal de mer), et résiste à des vagues de 30 mètres de haut "la plus grande amplitude enregistrée en un siècle" affirme Jean-Philippe Zoppini.

Comme dans une vraie île, on trouve un véritable lagon à l'intérieur, avec un petit îlot central accessible par un petit chemin à fleur d'eau. Egalement prévus : une plage pour les planches à voiles et un petit port de plaisance pour les voiliers, bateaux à moteurs, ou jet-skis...

Evidemment, l'île sera trop grande pour accoster à n'importe quel port, et il faudra donc rejoindre sa cabine par bateau ou par hélicoptère, pour lequel une piste est aménagée à cet effet.

Le projet est d'ores et déjà bouclé, reste à trouver les 2 milliards d'euros pour lancer la construction. Elle devrait durer 4 ans, et si tout se passe bien, l'île AZ sera inaugurée pour l'exposition universelle de Shanghai en 2010.

Une ville permanente sur l'eau, immense et... détaxée

Au total, le Freedom Ship accueillera 100 000 habitants, l'équivalent d'une ville comme Nancy ! Photo © 2003 Freedom Ship International, Inc.

Jean-Philippe Zoppini n'est pas le seul sur ce créneau : la société Freedom Ship International a développé un projet encore plus grand. 1370 mètres de long, 228 mètres de large, et 100 mètres de haut : ce sont les dimensions de la "ville-navire" Freedom Ship, 4 fois plus grand que le paquebot Queen Mary 2 !

Tellement grand qu'il ne propose pas seulement des vacances, mais un véritable lieu de vie permanent. D'ailleurs on y trouvera tous les équipements d'une ville moderne : hôpital, écoles, banques, casinos, mais aussi des usines, des entrepôts, et des bureaux.

Sans oublier, bien sûr, l'immense "shopping center", entièrement duty free (c'est bien là le principal intérêt de ce projet pharaonique sensé attirer les investisseurs...) Il faudra 3 ans à ce navire titanesque pour boucler un tour du monde, passant les trois quarts du temps badinant au large des grandes métropoles.

Ces deux projets préfigurent le touriste du futur, qui cherche toujours plus de dépaysement mais en gardant son confort. A cent mille lieues du concept de "développement durable".

EN IMAGES L'hôtel sous-marin le Poséidon
9 photos
Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité