Partager cet article

RSS
L'Internaute > Science  > Technologie > Déjà demain > Le journal électronique
DEJA DEMAIN
 
Octobre 2006

Le journal électronique

Il sera bientôt inutile d'aller acheter son journal chaque jour : on pourra le lire directement sur un écran fin et souple, avec des informations mises à jour en continue.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

Tous les journaux sont depuis longtemps accessibles sur Internet. Mais pour lire dans le métro ou devant son petit déjeuner, on est encore obligé de tourner les immenses pages qui trempent dans le café.

Les Echos devraient lancer leur e-journal dès 2007. Et dans le monde, pas mois d'une vingtaine de journaux travaillent sur un projet similaire. Photo © Tebaldo

Télécharger l'édition du jour

Tout cela, c'est fini. Depuis le mois de mars, des lecteurs du quotidien économique flamand De Tijd expérimentent un journal électronique. Il se présente sous forme de feuilles de plastique d'environ 16 x 22 cm, et d'à peine 0,3 mm d'épaisseur ; encore plus fin que le vrai papier !

L'utilisateur peut télécharger l'édition du jour, ou avoir des informations en continu. En appuyant sur le bas de l'écran, les pages défilent comme pour un journal normal.

En France, le quotidien Les Échos prévoit le lancement d'un produit similaire pour l'an prochain. Le but est de proposer un mélange de l'édition papier et de l'édition Internet, avec un journal personnalisable. Et si vous partez en voyage, il est possible de stocker jusqu'à un mois de publications.

La lecture est plus agréable que sur un ordinateur

Tout cela ne serait pas possible sans un système d'affichage performant. Selon Philips, l'inventeur du système en collaboration avec E-Ink, le pionnier américain du papier électronique, "Le contraste est semblable à celui qu'on a sur le papier". Car contrairement aux écrans à cristaux liquides, cette technologie n'a pas besoin d'une source de lumière intégrée. De plus, le texte est lisible sous tous les angles. A terme, il sera même possible d'y intégrer de la vidéo.

L'encre électronique : des micro-capsules chargées sont placées dans un liquide translucide. "L'encre" est insérée dans un sandwich de plastique auquel on applique un champ électrique. Les particules se déplacent vers la surface en fonction de leur polarité. Image © L'Internaute Magazine

Les japonais, plus gros lecteurs de presse de la planète, travaillent depuis longtemps sur le journal électronique. Chez eux, on a droit à la couleur ! L'entreprise Fujitsu a annoncé il y a quelques mois un écran souple et économique : l'affichage est maintenu même en l'absence de source d'énergie.

Grâce aux cristaux liquides cholestériques, qui réfléchissent la lumière de façon sélective, les couleurs restent intactes même si l'écran est plié. Déjà utilisé dans les publicités sur les chariots de supermarché, le e-papier de Fujitsu devrait très bientôt servir de support à plusieurs quotidiens. Le contenu serait téléchargé à partir de distributeurs automatiques, comme pour la carte Vitale.

Mais comment réagira le lecteur ? Réduire les pages de journal à la taille d'un écran risque de nuire à leur lisibilité. Et quelqu'un a pensé aux kiosquiers ?

Magazine Science Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité