L'Internaute > Week−end >
Livres > Chats > Contours du jour qui vient
LIVRES
 
Février 2007

L'enfance, avenir de l'Afrique

Auteure d'origine camerounaise, Léonora Miano nous parle d'une Afrique sombre dans un style à la fois acerbe et poétique. Son deuxième roman, "Contours du jour qui vient", a obtenu le prix Goncourt des lycéens 2006.


  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  
Dans ses romans, Léonora Miano dresse le portrait d'une Afrique obscure qui va à la dérive. Enfants enrôlés dans les guerres ou rejetés par leurs familles, les personnages de ces fictions se construisent leur identité alors qu'ils sont plongés dans un univers cruel et supersticieux. Au-delà de ces représentations sans concession, Léonora Miano refuse le misérabilisme et se tourne résolument vers la nouvelle génération, porteuse d'espoir.

 

» Titre : "Contours du jour qui vient"

 

» Auteur : Léonora Miano

 

» Editeur : Plon (24 août 2006)

 

» Genre : Roman

 

» Public : Pour tous ceux qui aiment l'Afrique et se tournent vers l'avenir, mais aussi à tout lecteur intéressé par les thèmes du pardon, du passage de l'enfance à l'adolescence ou par les relations mère-fille.

» Résumé : Le Mboassu est un pays imaginaire d'Afrique équatoriale anciennement colonisé. Après une longue guerre, le pays est exsangue et les enfants sont les premiers à en souffrir. En effet, incapables de les élever, leurs parents les chassent, prétextant qu'ils leur portent malheur. Victime expiatoire des adultes, la jeunesse africaine vit dans la rue et subit une violence quotidienne. Tel est le destin de Musango, une fillette de 9 ans que sa mère abandonne. Traînant avec les enfants de la rue, elle partage la vie quotidienne des orphelins livrés à eux-mêmes. Elle découvre l'horreur des enfants soldats, les sectes et ces filles envoyées en France se prostituer. Après trois années de calvaire, la jeune fille, dont le prénom signifie "paix" en douala, cherche à revoir sa mère et essaye de lui pardonner.

» Extrait : "Il n'est plus que des ombres alentour, je suis l'une d'elles, et c'est à toi que je pense. La dernière fois que nous nous sommes vues, tu m'avais attachée sur mon lit. Tu m'avais rossée de toutes tes forces avant de convoquer nos voisins, afin qu'ils voient ce que tu comptais faire de cet esprit malin qui vivait sous ton toit et se disait ta fille. Ils attendaient déjà sur le pas de la porte, attirés par mes cris. Ce n'était pas pour me porter secours qu'ils étaient là. Ils ne venaient jamais en aide à quiconque, se contentant de faire des commentaires en attendant les pompiers, la police, une ambulance, cependant qu'une femme battue ou un accidenté de la route se vidait de son sang." p.15

Lénora Miano
Léonora Miano
était en chat
le vendredi 23 mars
de 15h à 16h

La retranscription
du chat

Photo © Laurent Zabulon

» Biographie : Léonora Miano est âgée d'une trentaine d'années. Elle-même est mère d'une petite fille et vit à Paris. Passionnée par l'écriture, elle écrit de la poésie depuis l'âge de huit ans et des romans depuis seize ans. Au rythme moyen d'un roman par an, elle ne commence à publier ses textes que depuis deux ans.
Son premier roman, "L'intérieur de la nuit", a remporté un franc succès, tant de la part des critiques que du public. Quant à "Contours du jour qui vient", il a reçu le prix Goncourt des lycéens 2006.

» Ses livres :

L'intérieur de la nuit, Plon, 2005.

Contours du jour qui vient, Plon, 2006.

 

L'AVIS DES LECTEURS
Roman Nom Commentaire Pour quel public

L'intérieur de la nuit

Edwige DEBINSKI (Niort)

Une découverte inattendue de l'Afrique : ses traditions transmises oralement s'opposent à une violence terrible de ceux qui veulent la reconnaissance de ce continent. Une lecture passionnante mais la description de certains rites est parfois difficilement supportable. Bravo à Léonora Miano qui vient d'obtenir le Goncourt des Lycéens pour un autre ouvrage que je vais m'empresser de lire !

A ceux qui veulent tenter de comprendre les raisons des luttes entre clans dont nous avons quelques échos. Ames sensibles s'abstenir.

Contours du jour qui vient Noemi HENNEBOIS (Pechbonnieu) Ouvrage magnifique écrit par une jeune camerounaise. A travers la vie d'une petite fille, elle raconte l'Afrique actuelle. Livre prenant et extrêmement bien écrit. Aux adolescents à partir de 14-15 ans et aux adultes.
Tous les avisVous aussi donnez votre avis



Consulter les libraires du net

 

 

Magazine Week−End Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Etes-vous parti en vacances cet été ?

Tous les sondages