L'Internaute > Week−end
Guide Week End > Escapades > Moustiers-Sainte-Marie
 ESCAPADE 

Moustiers-Sainte-Marie, capitale de la faïence

Envoyer à un ami | Imprimer cet article
En savoir plus
Localisation : Alpes de Haute-Provence

- Y aller :
- En voiture : de Manosque par la D6, ou de Riez par la D 952.
- En train :
Gare SNCF de Digne-les-Bains.

 Office du tourisme :
Rue de la bourgade 04360 Moustiers-Ste Marie

Office du tourisme de Moustiers-Sainte-Marie
 En savoir plus :
-Encyclopédie des villes

A 634m d'altitude, construit en ampithéâtre au creux des collines provençales, Moustiers-Sainte-Marie est un petit village situé sur un site remarquable où se côtoient lac, montagnes et champs de lavande. Au coeur du Parc régional naturel du Verdon, la cité mérite de faire partie des "plus beaux villages de France".

L'histoire de Moustiers-Sainte-Marie
Vers l'an 300, la cité romaine de Rietz devient un évêché et prend alors le nom de "Moustiers" du latin "monasterium" avec un "s" en plus indiquant que plusieurs monastères y étaient installés. En effet, des moines venus des îles de Lerins pour évangéliser la contrée élirent domicile dans les grottes de Tuf de Saint-Maurin à proximité de la cité. Ils défrichèrent le terrain, aidés des paysans qui constituèrent la première communauté villageoise. Des sanctuaires troglodytiques furent ainsi créés. Plus tard, cette communauté fut régulièrement attaquée et pillée, successivement par les Francs, les Wisigoths, les Vikings puis les Sarrasins au IXème siècle.

Sites remarquables du village
Les ruelles de Moustiers enchantent par leur côté enchevêtré, où, après avoir gravi d'étroits escaliers à pic, on se retrouve sur des places insoupçonnées, cachées derrière les façades rouges et jaunes des maisons, aux toits recouverts de tuiles. Au gré des petites fontaines de pierres et des ruelles ombragées, on parvient au centre de la cité : la place de l'église.

Clocher

L'église Notre-Dame qui fut à l'origine la chapelle d'un monastère important, est constituée d'un ancien cloché lombard à la structure bien étrange. Cette tour carrée haute de 22 m est composée de quatre étages de baies romanes. Datant de 1447, elle fait partie des quatre clochers mouvants recensés en Europe, construits avec tant d'habileté qu'ils bougeaient en même temps que les cloches. Pendant longtemps, on crut à une défaillance de la construction ce qui entraîna un renforcement des murs pour l'immobiliser. Autre caractéristique de cette église, son choeur qui renferme un sarcophage du IVème siècle en marbre blanc servant aujourd'hui d'autel.

Une deuxième église, Notre-Dame-de-Beauvoir, située dans l'échancrure où coule le torrent du Riou est un important centre de pélerinage. Perchée dans les grottes de Tuf, à l'endroit où s'installèrent les premiers moines, elle offre un point de vue incomparable sur toute la vallée. Seuls les courageux auront le loisir de l'admirer en gravissant les 365 marches.

En levant les yeux vers cette église, on remarque une étrange étoile dorée à la feuille, suspendue à 250 m au-dessus du vide grâce à une chaîne tendue entre les deux pans de montagne qui s'ouvrent autour du torrent. Selon la légende, elle aurait été placée là en ex-voto par le chevalier Blacas au XIIème siècle pour remercier dieu d'être revenu vivant des croisades.

Clocher

Une cité de faïence
Outre le charme de son site et de ses ruelles, la petite citée s'enorgueillit de produire de très belles faïences, qui ont fait sa renommée dans les cours d'Europe aux XVIIème et XVIIIème siècles. Mais la nouvelle mode de la porcelaine et de la faïence fine anglaise mit fin à ces deux siècles d'intense activité. Cet artisanat connaît un renouveau de son activité depuis 1930. Il y a, à présent, 19 ateliers de faïence. Certains peuvent se visiter.

Aux alentours
L'endroit est idéal pour de belles promenades le long des nombreux chemins balisés. Ainsi, le sentier botanique de Tréguier longe la falaise à travers la garrigue et les oliveraies, jusqu'au pic rocheux surplombant le canyon d'Anguouire.
A l'est de Moustiers, s'élèvent encore les vestiges de l'enceinte fortifiée du XIème-XIIème siècle : la porte du Riou, qui borde le ruisseau du même nom, reste le dernier témoignage du passé médiéval et défensif de la cité.

On peut également essayer le parapente, avec une vue incomparable sur le mont-Ventoux, la Sainte-Victoire, la montagne de Lure, le Lubéron et les sommets enneigés du Mercantour et des Ecrins. Pour ceux qui préfèrent les sports nautiques, il est possible de pratiquer toutes sortes d'activités sur le lac de Sainte-Croix qui se situe à 5 km de là.


DIAPORAMA : les photos du village de Moustiers
Moustiers-Sainte-Marie Moustiers-Sainte-Marie Moustiers-Sainte-Marie
   
  [Rédaction, L'Internaute]
   
Toutes les escapades | Le Guide Week End

 
 Rédaction L'Internaute
 
Magazine Week−End
Envoyer | Imprimer
Haut de page