L'Internaute > Week−end
> Escapades > Périgueux
 ESCAPADE 
Mars 2006

Périgueux la paisible


12 photos

La capitale du Périgord et de la truffe, ville d'Art et d'Histoire, enchante par ses marchés et ses dédales de ruelles.

Envoyer à un ami | Imprimer cet article
Périgueux
Localisation : en Dordogne, à 60 km d'Angoulême, à 150 km de Bordeaux
Y aller
en avion : aéroport de Bordeaux ou de Limoges, puis train jusqu'à Périgueux
en train :
TGV jusqu'à Bordeaux ou Libourne, puis train jusqu'à Périgueux
en voiture : l'A 20 vers Limoges puis la RN 21 vers Périgueux, ou l'A 10 vers Poitiers puis la RN 10 vers Angoulême puis la D 939 vers Périgueux, ou l'A 89 et la RN 89 vers Périgueux

Office du tourisme : 26 place Francheville, 24000 Périgueux

L'Encyclopédie des villes : Périgueux
Restaurants : cliquez ici
Météo : cliquez ici

La douce ville de Périgueux est... "trufffée" de monuments historiques, ce que son label "Ville d'Art et d'Histoire" atteste officiellement. De la préhistoire jusqu'à nos jours, la cité a forgé sa variété architurale : vestiges romains, cathédrales, hôtels particuliers...

La ville gallo-romaine
L'ancienne Vésone fût fondée vers l'an 16 avant J.-C. De cette époque, les fouilles ont révélé les vestiges, que l'on peut voir au musée Vesunna, édifice imaginé par l'architecte international Jean Nouvel. Symbole de l'ancienne cité, la tour de Vésone domine les restes d'un temple du haut de ses 27 mètres. Autour, les restes du rempart du IIIème siècle dorent leurs pierres au soleil, côtoyant l'amphithéatre encore à demi enfoui.
Périgueux est placé sous le signe de l'eau, et les romains ne manquèrent pas d'édifier de nombreux aqueducs pour l'acheminer jusqu'aux habitations. La période médiévale se chargea de gérer les fluides à sa manière...

La ville médiévale
Au Moyen-Age, les habitants bâtissent des puits et font des travaux pour utiliser l'eau venant du fleuve l'Isle et de la source du Toulon. Ainsi, quatre fontaines publiques viennent agrémenter la ville : Saint-Georges à l'Arsault, Sainte-Frontaise au faubourg Tournepiche, de la Clautre, et sur la rive gauche de l'Isle, la fontaine des Malades.
La ville d'aujourd'hui a hérité de cette époque son dédale de ruelles, sur lequel la Tour Mataguerre permet d'avoir une vue panoramique. Des logis à pans de bois du bord de l'eau ont pu être conservés depuis leur construction au XIème et XVème siècle. Outre ces architectures populaires, le Moyen-Age vit l'élévation de deux cathédrales : la cathédrale Saint-Etienne de la Cité, dont les coupoles sont de pure tradition romane, et la cathédrale Saint-Front, en réalité une basilique, qui servit de modèle au Sacré-Coeur à Paris.

La ville Renaissance
La Renaissance laisse aussi son empreinte dans l'architecture périgourdine, avec ses élégants hôtels particuliers, notamment autour de la rue Limogeanne, où se trouve la Maison Estignard. L'Hôtel Gamenson acceuille dans son parc fleuri les festivals d'été, qui côtoient ainsi les statues des Hommes de Lettres périgourdins. L'ancien Hôtel de Lestrade dit aussi "Hôtel de la Joubertie" cache une cour intérieure avec un escalier typiquement style Renaissance. Et sur les berges de l'Isle, trois logis du XVème et XVIIème siècle sont également à visiter. Si les richesses du passé se laissent admirer ainsi, il est d'autres richesses plus actuelles qui s'apprécient avec les papilles.

Une ville gourmande

La capitale du Périgord, c'est aussi la capitale du foie gras, la spécialiste de la truffe, et le bastion de la sauce périgourdine. Pour ainsi dire, la ville est une étape essentielle pour les fines bouches. Les marchés gras sont ouverts de novembre à mars pour trouver les meilleurs oies et canards, goûter les plus fins foies-gras, les magrets et les abats les plus dodus, jusqu'aux truffes les plus parfumées. Pour les visiteurs en mal de folklore, les démonstrations de chiens truffiers ainsi que le concours de la plus grosse truffe ne sauraient passer inaperçus.

Une région préhistorique

Si la ville est le résultat de quelques 2000 ans d'histoire, la région, elle, cache les souvenirs d'une époque autrement plus lointaine, dont le musée d'Art et d'Archéologie de Périgueux conserve les reliques. Issus de la période primitive jusqu'au paléolithique supérieur, les trésors conservés dans ses murs placent le musée au second rang des musées d'Archéologie en France. Trois squelettes, le néandertalien du Regourdou de -70 000 ans, l'aurignacien de Combe-Capelle de - 30 000 ans, et le magdalénien de Chancelade de - 15 000 ans, fascinent et rendent palpables les origines de l'Homme.
Partant de Périgueux, il est passionnant de visiter les lieux archéologiques où les fossiles ont été découverts : les fameuses grottes de Lascaux, mais également l'Abri Pataux, l'Abri du Poisson, le Font-de-Gaume, les Abris de la Laugerie Haute et de la Laugerie Basse...

La ville de Périgueux s'est construite au fils des siècles, doucement mais sûrement ; elle prodigue trésors d'architecture, d'archéologie et de gastronomie, et ses fontaines lui donnent la petite musique qui chante "Qu'il y fait bon se promener !"

EN IMAGES Les plus belles photos de Périgueux
12 photos


 
 Florence Girardeau, L'InternauteWeek End
 
Magazine Week−End
Envoyer | Imprimer
Haut de page