Feu artifice : Cannes, Biarritz, Lyon, Marseille... Tout le programme du 15 août

Feu artifice : Cannes, Biarritz, Lyon, Marseille... Tout le programme du 15 août FEU D'ARTIFICE - Aucun feu d'artifice n'aura finalement lieu à Nice, mais pour les adeptes, de nombreuses autres villes, en particulier en Provence, organisent des spectacles pyrotechniques un peu partout en France ce 15 août. Horaires, programme ville par ville... On fait le point.

[Mis à jour le 15 août 2017 à 18h18] Chaque année la date du 15 août est l'occasion pour de nombreuses villes françaises d'organiser un feu d'artifice. Et l'Assomption 2017 ne manque pas à la tradition ! Mais que ce soit à Cannes, Marseille, Lyon, Toulon ou à Paris, ce ne sont pas toujours les mêmes raisons qui sont évoquées. Pour les pratiquants, le 15 août correspond avant tout à la date de commémoration de la montée au ciel de la Vierge Marie, mère de Jésus-Christ, à la fin de sa vie sur Terre. L'Assomption est donc à l'honneur. Mais dans le sud de l'Hexagone, on célèbre également la date du débarquement de 1944 en Provence. Dans un cas comme dans l'autre, pour les férus de feux d'artifice, le 15 août est avant tout le dernier grand rendez-vous de l'année. Les prochains beaux et grands spectacles pyrotechniques ne se tiendront en effet pas avant le Nouvel An, dans plusieurs mois donc. Tour d'horizon des villes et des festivités annoncées.  

Feu d'artifice du 15 août

Depuis deux ans le 15 août, en raison de l'état d'urgence et des contraintes de sécurité, de nombreux feux d'artifice initialement prévus dans des villes du sud comme Marseille sont annulés. C'est le cas cette année pour la ville de Nice qui a malheureusement annulé l'événement prévu de longue date. A quoi faut-il s'attendre dans les autres villes ?

Feu d'artifice du 15 août à Cannes

A l'occasion du Festival d'Art Pyrotechnique de Cannes, venez danser aux rythmes du feu d'artifice de Dragon, sur le thème "Les Tops ! Un festival de Musiques de Rêve", avec la présence de 4 grands artistes : le groupe de rock américain Imagine Dragons, la chanteuse Celine Dion, le groupe rock britannique Coldplay et pour finir, le DJ David Guetta ! En savoir plus.

Feu d'artifice du 15 août à La Baule

Le feu d'artifice sera visible à partir de 22h30 depuis la plage de La Baule. Tiré depuis la baie de La Baule-Escoublac, des mesures spéciales ont été mises en place afin de renforcer la sécurité de l'événement. Les déplacements à pieds ou à vélo seront privilégiés et il est recommandé de stationner loin car une partie du front de mer et l'avenue de Gaulle seront interdits aux véhicules. En savoir plus sur le site de l'Office du tourisme de La Baule.

Feu d'artifice du 15 août à Biarritz

La ville de Biarritz embrasera le ciel de créations pyrotechniques le 15 août. Rendez-vous sur la Grande Plage à 22h30 pour observer le feu tiré depuis le Rocher du Basta et de la Grande Plage. D'une durée de 25 minutes, il aura pour thème "Les fées Waouh" avec un ensemble de tableaux sur le thème de la surprise, de la féerie et de la délicatesse. Consulter le programme sur le site de l'Office du tourisme de Biarritz.

Feu d'artifice du 15 août à Toulon

Un feu d'artifice sera tiré depuis le Fort Saint Louis au Mourillon pour le 15 août. Il aura pour thème l'"hommage aux stars disparues" et commencera à 22h. Les accès aux plages seront sécurisés par des agents qui procèdent à des fouilles et palpations. Consulter le programme sur le site de l'Office du tourisme de Toulon.

Un feu d'artifice à Nice pour le 15 août ?

Pourtant annoncé depuis des mois, le traditionnel feu d'artifice prévu pour le 15 août sur la promenade des Anglais à Nice a finalement été annulé. L'adjoint au maire délégué au Tourisme a justifié ainsi l'annulation : "Faire un feu d'artifice le 15 août, dans les mêmes conditions que le 14 juillet (2016), pouvait apparaître comme un événement trop triste. Voilà pourquoi il a été annulé."  Ce n'est donc pas le 15 août mais peut-être durant le Carnaval de Nice, qui se déroulera du 17 février au 03 mars 2018, que des feux d'artifice seront tirés depuis la ville. Défilés carnavalesques, batailles de fleurs, feu d'artifice... découvrez le programme

Feu d'artifice du Nouvel An

Originaire de Chine, le feu d'artifice est aujourd'hui une tradition aux quatre coins du monde. Sur toute la planète, on tire un feu d'artifice pour le passage à la nouvelle année, le 31 décembre. Le plus connu est sans conteste celui de Sydney en Australie, que l'on admire alors qu'il n'est que 14h en France et que nous ne sommes pas encore passés à la nouvelle année... Dans l'Hexagone, les grandes villes ne seront pas nombreuses à tirer un feu d'artifice pour célébrer le passage à 2018. Il faut dire que, chez nous, ce sont les feux d'artifice des 13 et 14 juillet qui sont les plus populaires, et non ceux du 31 décembre. Contrairement aux idées reçues, très peu de feux d'artifices sont tirés depuis les villes de France le soir du 31 décembre. Les récents attentats terroristes de Paris et de Nice ont rendu les festivités plus sobres et de nombreuses villes ont banni les spectacles pyrotechniques. 

Feu d'artifice du Nouvel An à Paris

Pour le moment, rien ne laisse présager un feu d'artifice du Nouvel An à Paris pour le passage à l'année 2018. L'an dernier, par mesure de sécurité et en raison des risques d'attentats terroristes, la ville de Paris n'annonçait pas de spectacle pyrotechnique à la Tour Eiffel. Cependant, un spectacle de sons et lumières, sur le thème "Paris 2024", a eu lieu à partir de 23h30 sur la Place de l'Etoile et sur l'avenue des Champs-Elysées, invitant le public à voyager à travers l'histoire et l'avenir de Paris. Un million de personnes étaient présentes à l'événement, et ont eu la chance d'assister à une surprise venant de l'équipe municipale de Paris : après le décompte des dix dernières secondes de 2016, un feu d'artifice depuis l'Arc de Triomphe a illuminé le ciel de la capitale !

Feu d'artifice du Nouvel An à Marseille

Le dernier feu d'artifice du Nouvel An de la ville de Marseille remonte à 2013, lorsqu'elle avait été sacrée "capitale européenne de la culture". Elle avait offert au public un magnifique spectacle pyrotechnique sur le Vieux-Port, dans une symphonie de sons. Pour le moment, rien n'est annoncé pour le Nouvel An. Consulter le programme sur le site de la mairie de Marseille.

Feu d'artifice du Nouvel An à Lyon

Là aussi, le dernier feu d'artifice du Nouvel An remonte à 2012, lorsqu'il avait été tiré depuis l'Auditorium de Lyon, à la suite d'un concert de musique classique. Pour le moment, rien de tel n'a été annoncé pour le passage à 2018. Plus d'infos sur le site de l'office du tourisme de Lyon.

Feu d'artifice du Nouvel An à Toulouse

A Toulouse, le dernier feu d'artifice du Nouvel An remonte à 2015, depuis le cabaret La Vénus qui avait organisé une revue spéciale Saint Sylvestre avec un incroyable feu d'artifice intérieur. Aucune information officielle n'a pour le moment annoncé de feu d'artifice du Nouvel An à Toulouse.

Feu d'artifice du 14 juillet

Feu d'artifice à Arcachon. © Claudia Meyer

14 Juillet oblige, les feux d'artifice ont été nombreux cette année, soit plus de 15 000... Partout dans l'Hexagone, des shows pyrotechniques plus ou moins sophistiqués ont éclairci le ciel. Le plus important feu d'artifice du 14 Juillet a eu lieu à Paris. Au programme ? Un spectacle d'une demi-heure qui a débuté à 23 heures sur le Champ-de-Mars. Retransmis en direct à la télévision sur France 2, mais également à la radio et sur internet, par France Inter et Paris.fr, il était, pour cette édition 2017 aux couleurs des valeurs de l'olympisme. Les meilleurs endroits pour l'observer étaient le Toit-terrasse de la tour Montparnasse, le parc de Belleville, les jardins du Trocadéro ou encore les Vedettes de Paris.

Si dans la plupart des communes, les festivités étaient nombreuses, plusieurs villes n'ont cependant pas pu tirer leur traditionnel feu d'artifice du 14 Juillet. En cause ? Un même prestataire, basé dans la région lyonnaise, qui n'a pas reçu différentes commandes qui devaient arriver de Chine. Selon un communiqué publié par la mairie d'Auxerre, elle-même concernée, "près d'une centaine" de communes ont été "également contraintes d'annuler ce grand rendez-vous populaire". Il s'agissait principalement de villes situées dans l'Yonne et l'Hérault.

Feu d'artifice du 14 juillet à Paris

Vendredi 14 juillet, le plus grand spectacle pyrotechnique est tiré depuis Paris chaque année. Véritable institution dans la capitale, le feu d'artifice du 14 juillet est traditionnellement tiré depuis la Tour Eiffel et les bassins du Trocadéro, à 23h, pour une durée d'une trentaine de minutes. Cette année 2017, ont été tirées une douzaine de fresques sur les valeurs du sport, de Paris et de la France. Juste avant le début du feu d'artifice, une minute de silence avait été observée en hommage aux victimes de l'attentat de Nice. Il était préconisé de se rendre sur place à partir de 20h pour le voir dans de bonnes conditions depuis le Champ-de-Mars, les jardins et l'esplanade du Trocadéro, le Palais de Tokyo, ou depuis les ponts et passerelles Debilly, Alma, Pont-Neuf ou Alexandre-III. L'idéal aurait été de réserver une place depuis le restaurant de la Tour Montparnasse, au 56e étage, ou depuis la Terrasse du Café de L'Homme au Trocadéro.

Les feux d'artifice tirés depuis la Tour Eiffel de Paris. ©  Yu Wang - 123RF

Comment s'y rendre, quels sont les transports les plus proches ?
Sûrement pas en voiture ni en bus car les axes routiers à proximité du Trocadéro sont fermés à la circulation. Pensez plutôt à conjuguer métro et marche ou RER et marche. Voici les stations de métro et de RER les plus proches des feux qui ne seront pas fermées :
Métro ligne 8 : La Motte-Piquet, La Tour-Maubourg, Invalides 
Métro ligne 6 : Dupleix, Cambronne
Métro ligne 10 : Emile Zola, La Motte-Piquet, Ségur
Métro ligne 13 : St-François-Xavier, Varenne, Invalides
RER : Javel, Invalides ou Austerlitz

Les feux d'artifices royaux du Château de Versailles

Tous les samedis soirs d'été de fin juin à début septembre, le Château de Versailles permet d'assister à un spectacle grandiose de sons, lumières et eaux dans ses somptueux jardins, conclu par un feu d'artifice tiré depuis le Grand Canal vers 22h. Le spectacle pyrotechnique nommé "Les Grandes Eaux Nocturnes" a lieu jusqu'au 16 septembre 2017. En savoir plus.

Les feux d'artifice tirés au Château de Versailles une nuit d'été. © Lenise Calleja - 123RF

Le Grand Feu d'artifice de Saint-Cloud

Cela fait 8 ans que la ville de Saint-Cloud organise, chaque rentrée de septembre, le plus grand feu d'artifice d'Europe au Domaine National de Saint-Cloud, un parc de 460 hectares. Le gigantesque spectacle pyrotechnique accueille plus de 20 000 personnes et est tiré depuis le bas du parc, face à la grande cascade. L'entrée est payante, allant de 32 euros à 89 euros et les réservations se font sur le site de la Fnac. Le prochain grand feu d'artifice sera tiré le 9 septembre 2017. En savoir plus sur le site officiel du Grand Feu de Saint-Cloud.

L'origine du feu d'artifice

L'art du feu d'artifice est bien plus ancien que ce que l'on croit. Il a été importé d'Asie. Ce sont les Chinois qui, les premiers, ont utilisé la poudre noire pour impressionner les foules. L'art remonterait au VIIIe siècle environ et aurait été importé en Europe par Marco Polo au XIIIe siècle. Les feux d'artifice, comble de la modernité à la Renaissance, vont se développer et seront rapidement considérés comme des spectacles très prestigieux, les plus grandioses pour leurs spectateurs, mais aussi les plus flatteurs pour leurs organisateurs, souvent de grands monarques soucieux de démontrer leur richesse et leur superbe. Pour le mariage de Louis XIII, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui se seraient déplacées pendant ce spectacle unique, pour des festivités qui dureront plusieurs jours. Progressivement, chaque fête royale, en particulier à Versailles, sera prétexte à un feu d'artifice, des naissances aux mariages en passant par les baptêmes. Le spectacle pyrotechnique, qui ne cessera de se perfectionner, sera un ingrédient indispensable au même titre que le banquet ou le bal en de telles occasions. On parlera même d'une "école italienne" du feu d'artifice, avec des artificiers soucieux de masquer les rampes de lancement et les fusées par des décors majestueux, qui prendront feu à la fin des spectacles (donnant sans doute naissance au bouquet final).

Comment le feu d'artifice a-t-il été associé à la fête nationale ? Et d'où a bien pu venir l'idée de tirer des pétards aussi bruyants que lumineux pour célébrer l'événement ? Les explications sont assez floues ou en tout cas incomplètes. Il faut d'abord savoir que les feux d'artifice en eux-mêmes remontent à plusieurs siècles et ont même été inventés par... la monarchie. Cocasse quand on sait qu'il sont aujourd'hui une institution du 14-Juillet ou presque. L'Histoire de France fait régulièrement référence au spectacle donné en 1612 sur la place des Vosges à Paris lors du mariage de Louis XIII et d'Anne d'Autriche. Il s'agirait du premier véritable feu d'artifice en France. Loin de signer une rupture avec cette pratique monarchique, la Révolution s'est appropriée le feu d'artifice et l'a rendu accessible au peuple. Le feu d'artifice n'est donc plus réservé à l'élite et à la cour en 1790, et un spectacle est déjà donné lors de la Fête de la Fédération du 14 juillet. Certains républicains mettront entre parenthèse les feux d'artifice pour leur passé royal, mais ceux-ci reviendront en force avec Napoléon, soucieux lui aussi d'impressionner les foules. En 1880, quand il est décidé de faire du 14 juillet la fête nationale, le feu d'artifice est réellement entré dans les mœurs. La IIIe République l'a adopté et, avec l'industrialisation, il devient un art moins coûteux. C'est à cette époque de bouillonnement qu'il gagnera en hauteur, avec des fusées plus puissantes, en couleurs avec de nouvelles poudres, et en  bruit avec des pétards plus festifs.

EN VIDÉO : Revivez l'incroyable feu d'artifice du 14 juillet à la Tour Eiffel de Paris

Paris / Noël