La Roche de Landeyrat : un étonnant îlot témoin du passé volcanique du Cézallier

Au cœur du Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne, au beau milieu du grandiose plateau du Cézallier, un ilot volcanique étonnant : la Roche de Landeyrat. Un sentier de découverte permet de plonger dans ce CHAOS basaltique et d'en découvrir les facettes volcaniques et géologiques mais aussi historiques et archéologiques et naturellement faunistiques et floristiques.

Entre Allanche et Marcenat, en bordure de la RD 679, le site de la Roche de Landeyrat, presque confidentiel et pourtant bien accessible aux marcheurs.

La Roche de Landeyrat est un site inscrit au titre des éléments géologiques pittoresques depuis 1972 et est classé Espace Naturel Sensible du Département du Cantal depuis 2008.
Si un sentier de petite randonnée au départ de la gare farwest de Landeyrat le traverse depuis 2006, un sentier de découverte lui est également entièrement consacré.

Le départ se fait depuis le parking surplombant la départementale sur le bord de la petite route de "la Roussille". Le panneau donne des informations pratiques et permet de mettre le doigt sur la nature volcanique de ce plateau digne d'une carte postale d'Écosse.
Après avoir traversé la route (attention à la circulation), une orgue de basalte indique le commencement du sentier.
Puis on descend vers le chaos.


En bas de la descente, un cheminement s'enfonce sous les arbres et déjà, on aperçoit mieux le chaos  et un premier dispositif. Une borne sonore. Les yeux grands ouverts devant cette mer de pierres, on écoute. Le volcan, les Hommes, les végétaux...
Les Hommes ? Ce n'est que plus tard que l'on comprend.
Un trièdre pour les plus grands, des cubes très imagés pour les petites mains et l'ouverture, telle un dallage, qui permet d'avancer vers les rochers. Et là, devant des traces de petits habitats, devant ce qu'on suppose être des fondations, on se prend à jouer à l'archéologue, à émettre des hypothèses, à chercher...
Et les végétaux ? Un livret leur est consacré pour comprendre comment ils vivent et survivent, comment ils ouvrent la voie au règne animal.

Puis sur le retour, l'ouverture sur les paysages de Landeyrat nous informe de trésors archéologiques disséminés un peu partout sous les grands pâturages ou paissent les belles salers.

On a le sentiment d'être entré dans l'intimité de ce grand plateau, d'avoir partagé un peu de son secret d'existence, d'être entré dans la confidentialité de ces formidables terres...

Ici est l'une des perles du secret Cézallier.

Annonces Google