Hergé : le père de la BD au Grand Palais à Paris

Hergé : le père de la BD au Grand Palais à Paris Du 28 septembre au 15 janvier 2017, c'est un monstre sacré de la bande dessinée qui prend place au Grand Palais. A travers une importante collection de planches originales et de souvenirs, se dévoile le génie créatif du père de Tintin : Hergé.

A travers une exceptionnelle collection d’œuvres, planches, maquettes et photographies réunies pour la première fois, l'exposition du Grand Palais consacrée à Hergé dévoilera le génie créatif de ce monstre sacré de la bande dessinée. Un œuvre qui a donné naissance à un personnage devenu star internationale : Tintin. Un personnage à l'universalité inégalée dont les aventures, traduites dans plus d'une centaine de langues et de dialectes, touchent aux quatre coins du monde les lecteurs de 7 à 77 ans.

L'art du portrait dans l’œuvre d'Hergé

Loin d'avoir créer son alter égo, Hergé a fait de Tintin un personnage mi-reporter mi-boyscout, toujours prêt pour l'aventure, un éternel adolescent curieux, un globe-trotter dans un monde imaginaire, bref un héros quasi-mythologique qui séduit le plus grand nombre depuis sa naissance en 1929. Tintin incarne la perfection bientôt contrebalancée par l'arrivée du capitaine Haddock, hirsute, colérique, des Bachi-bouzouk plein la bouche. Le personnage suscite immanquablement la sympathie, à commencer par son créateur "Il a tellement de défauts que je le reconnais presque comme un ami intime, comme un frère, comme un second moi-même..." confesse Hergé en 1963. Le duo trouve son équilibre et est complété par une série de personnages récurrents de Tournesol aux Dupondt en passant par la Castafiore. Si Hergé maitrisait techniquement l'art du portrait, ce sont de véritables personnalités qui se dessinent dans son œuvre.

Le génie narratif

Pour décrypter l'art d'Hergé, l'exposition s'attarde sur les multiples influences qui ont forgé l’œuvre singulière du dessinateur. Féru d'art, Hergé se passionnait pour le pop art, l'art ancien ou les civilisations primitives et s'essaye à la peinture dans les années 1960. Son trait est épuré, simple et juste donne bientôt naissance à des personnages de bande dessinée. De son enfance passée dans les salles obscures des cinéma de Bruxelles, il retiendra l'esthétisme des films muets en noir et blanc tandis que les romans d'aventure dévorés au plus jeune âge nourrissent son gout de la narration.

Informations pratiques

Hergé du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017
Grand Palais - Galeries nationales - entrée square Jean Perrin
Du jeudi au lundi de 10h à 20h. Nocturne le mercredi de 10h à 22h. Fermeture hebdomadaire le mardi.
Tarifs : 13 €, 9 € TR (16-25 ans, demandeurs d'emploi, famille nombreuse).
Gratuit pour les moins de 16 ans, bénéficiaires du RSA et du minimum vieillesse
Informations et réservations : www.grandpalais.fr

Paris / Hergé