Les plus belles étapes du chemin de Compostelle

Les plus belles étapes du chemin de Compostelle Croiser dans la même balade Charlemagne, le chevalier Roland, Saint Jacques, le Diable, les Templiers… C’est possible en partant sur le chemin de Compostelle ! Outre ces personnages haut en couleur, monuments et paysages grandioses sont au rendez-vous pour ce voyage entre la France et l’Espagne. Zoom sur les plus belles étapes de cette randonnée.

Sur l’année 2013, 215 880 pèlerins ont atteint la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice. Mais pour parvenir aux confins de l’Espagne et lorgner l’Atlantique sur la plage d’El Padron, bien des routes s’offrent au marcheur. En France, on distingue quatre grandes voies historiques : La via Turonensis, la via Lemovicensis, la via Podensis et la via Tolosona.

La via Turonensis qui passe par Paris, Tours, et poursuit en Poitou-Charentes dans les villes de Melle, Saintes, ou bien encore Sain-Jean-d’Angély.

La via Lemovicensis qui part de la basilique de Vézelay en Bourgogne pour continuer sur Saint-Léonard-de-Noblat, Limoges et Périgueux.

La via Podensis qui prend pour point initial le site du Puy-en-Velay et sa Vierge Noire et traverse le Languedoc et les Midi-Pyrénées par Conques, Rocamadour, Cahors ou encore Moissac.

La via TolosonaArles ouvre la voie et qui parcourt Saint-Guilhem-le-Désert, Saint-Gilles-du-Gard, Toulouse…  

Les quatre chemins médiévaux évoqués par Aymery Picaud, un moine poitevin bien intentionné du XIIe siècle, sont aujourd’hui autant de superbes promenades en France et en Espagne. Certaines parties de ces chemins sont désormais classées sentiers de randonnée. Leur particularité : la mention " Patrimoine historique de l’Humanité ", obtenue en 1998 au titre de " bien culturel en série " et qui concerne 71 monuments sur 13 régions françaises.

L’essor du pèlerinage de Compostelle au XIe-XIIe siècles amènent à la croissance économique des villes de passage qui pouvaient ainsi embellir leur propre lieu de culte. A la même période, rayonne l’ordre de Cluny qui influence durablement l’art et l’architecture. Résultat : une balade aux accents médiévaux et spirituels. Mais le patrimoine historique n’est pas le seul attrait du voyage. Des paysages grandioses vous attendent en traversant la Dordogne, l’Hérault, le Languedoc… De l’autre côté des Pyrénées, le " Camino francés " traverse le cœur historique de l’Espagne : la Navarre, la Castille, le Leon, la Rioja et la Galice. Etendues austères parsemées d’églises solitaires croisent les châteaux des Templiers…

Pour se préparer à un tel voyage, il faut, en plus des indispensables chaussures de sport, se munir du passeport du pèlerin, la crédencial, obligatoire pour pouvoir accéder aux gites en Espagne et conseillé en France. Sur le chemin de Compostelle, plusieurs types d’hébergement sont disponibles : gîtes d’étape, chambre d’hôtes ou hôtels… On peut effectuer le chemin à pied ou en vélo mais la plupart des pèlerins choisissent la voie pédestre (87,17% en 2013). Pour de plus amples renseignements voici une petite sélection de sites :

Paris / Espagne

Annonces Google