Grève SNCF : le calendrier des perturbations, dates et dernières infos

Grève SNCF : le calendrier des perturbations, dates et dernières infos GREVE SNCF - La grève à la SNCF reprend dès ce week-end. On fait le point sur les dates de la grève perlée, qui doit durer jusqu'à fin juin, mais qui pourrait perdurer quelques semaines de plus.

[Mis à jour le 25 avril 2018 à 22h12] Après un premier jour de pause, ce mercredi 25 avril, les usagers de la SNCF s'apprêtent à savourer encore près de 48 heures sans mobilisation. La grève SNCF reprendra cependant samedi 28 et dimanche 29 avril. Attention néanmoins, encore une fois, le trafic devrait connaître quelques perturbations dès la veille en fin de journée, soit vendredi soir. Les cheminots sont toujours en colère contre la réforme qui a récemment été votée par l'Assemblée nationale. Si le détail des perturbations n'est pas encore connu pour l'heure, on sait d'ores et déjà quelles seront les prochaines dates impactées par la mobilisation. Vous pouvez les consulter dès à présent sur notre calendrier ci-dessous.

Pour le moment, voici les jours de grève SNCF annoncés par les syndicats de cheminots : le samedi 28 avril, le dimanche 29 avril, le jeudi 3 mai, le vendredi 4 mai, le mardi 8 mai, le mercredi 9 mai, le dimanche 13 mai, le lundi 14 mai, le vendredi 18 mai, le samedi 19 mai, le mercredi 23 mai, le jeudi 24 mai, le lundi 28 mai, le mardi 29 mai, le samedi 2 juin, le dimanche 3 juin, le jeudi 7 juin, le vendredi 8 juin, le mardi 12 juin, le mercredi 13 juin, le dimanche 17 juin, le lundi 18 juin, le vendredi 22 juin, le samedi 23 juin, le mercredi 27 juin et le jeudi 28 juin.

Le calendrier de la grève SNCF

Le calendrier des 36 jours de grève SNCF avec les dates des jours fériés et des vacances scolaires en fonction des zones A, B ou C. © Linternaute.com

La grève SNCF, jusqu'à quand ?

La grève perlée doit prendre fin le 28 juin au soir, mais ces derniers jours, l'éventualité de voir apparaître des nouvelles journées de grève en juillet, voire en août est apparue. Une perspective que le secrétaire général de la CGT-Rail Laurent Brun n'a ni enterrée ni confirmée lors de sa prise de parole ce mercredi. Les syndicats n'auraient pas définitivement statué sur ce point, mais nul doute que cela fera l'objet d'intenses négociations lors des réunions bilatérales prévues avec le Premier ministre. Prévues le 7 mai prochain, ces réunions rassembleront l'ensemble des organisations syndicales de la SNCF. Du côté de la CGT, la possibilité de poursuivre la grève au-delà du 28 juin n'est clairement pas exclue. Benjamin Amar, responsable de la politique revendicative de la CGT, s'est prononcé sur le sujet et il souhaite continuer à mettre la pression sur l'exécutif. "Il est tout à fait possible que le gouvernement ait à subir la pression des syndicats pendant l'été", a-t-il affirmé au micro de RTL. Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, qui avait assuré dimanche que la grève s'arrêtera bel et bien à la fin du mois de juin, invoquant le fait que "les cheminots ne sont pas des gens irresponsables", a réaffirmé sa détermination après les propos de Benjamin Amar. "Il s'est pris pour le ventriloque des cheminots, il a eu tort. (...) C'est sidérant qu'il ait dit ça, ça ne correspond pas à la réalité du terrain", a-t-il regretté, toujours sur RTL.

Article le plus lu : Macron : avec Trump, des moments (très) gênants : voir les actualités

Pâques / Ratp

Annonces Google