Provocateur, égocentrique et ambitieux, Gustave Courbet est un artiste hors normes. Après avoir remporté un vif succès au Grand Palais, l'exposition qui lui est consacrée s'installe au musée Fabre, à Montpellier. Jusqu'au 28 septembre, 120 tableaux, accompagnés d'œuvres graphiques et de photographies, retracent la carrière tumultueuse du chef de file du courant réaliste. Ici, "Le Désespéré" est l'autoportrait le plus étonnant de Gustave Courbet. Cette œuvre est un des tableaux emblématiques du peintre. Son tempérament ténébreux éclate sur cette toile empreinte de folie. Le spectateur se retrouve face au désespoir de l'artiste. "Le Désespéré" (1843-1845), huile sur toile, collection particulière, par courtoisie de Conseil Investissement Art BNP Paribas. © Michel Nguyen
gustave courbet femme au perroquet paysage juliette atelier du peintre château de chillon homme blessé
Gustave Courbet Femme au perroquet Paysage Juliette Atelier du peintre Château de Chillon Homme blessé
Magazine Week−End Envoyer Imprimer Sélectionner Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Etes-vous parti en vacances cet été ?

Tous les sondages