L'Internaute > Week−end
Sorties > Maisons d'artistes
 PATRIMOINE 

La maison de Rodin à Meudon

Envoyer à un ami|Imprimer cet article
Pratique
Situation : à Meudon, dans les Hauts-de-Seine
Y aller : RER (ligne C) : Meudon Val Fleury, puis bus no169 (arrêt Paul Bert) / Métro (ligne 12) : Mairie d’Issy, puis bus no190 (arrêt Hôpital Percy)
Tarif : 2 euros / réduit : 1 euro
Horaires : De 13h30 à 18h, du 1er avril au 30 septembre, les vendredi, samedi et dimanche.
Renseignements : villa des Brillants - 19, Avenue Auguste Rodin - 92 190 Meudon
Tel :
01 41 14 35 00
Tout savoir sur Meudon dans l'Internaute ville

L'histoire
C'est à Meudon que Rodin, las de l'agitation de Paris, passe les dernières années de sa vie avec sa compagne Rose Beuret. Il y a en effet trouvé une villa de brique et de pierre, dont le jardin en pente raide donne sur la Seine. La maison est petite. Elle comprend un atelier, un salon et une salle à manger ainsi que deux chambres à l'étage.

Rodin se prend de passion pour les lieux et s'adonne à l'aménagement du jardin y faisant construire des terrasses et des bassins et dresser son Balzac ainsi que des fragments de sculptures antiques.C'est une vie simple et paisible que l'artiste mène dans sa demeure. Il quitte celle-ci chaque matin pour se rendre à Paris et regagne Meudon le soir.

Cependant le bonheur est de courte durée. Le 1er avril 1916, Rodin signe l'acte faisant don à l'Etat de ses oeuvres et de ses collections. Il a l'intention de les faire exposer à l'hôtel Biron. En 1917 il est atteint d'une congestion cérébrale ; le maître est affaibli et ne peut empêcher le vol de certaines de ses oeuvres dans sa propre demeure.

Pour protéger la collection léguée à l'Etat, des déménageurs viennent à Meudon et emportent les oeuvres de l'artiste, sous le regard impuissant de celui-ci. Rodin s'éteint le 2 novembre 1917. On l'enterre aux côtés de sa compagne, décédée quelques mois auparavant, dans le jardin de la propriété. Il y est désormais veillé par Le Penseur, placé à proximité de la dalle mortuaire.

La visite
La villa des Brillants abrite désormais un musée consacré aux esquisses du maître. Il offre un contrepoint agréable au très célèbre musée situé à Paris dans l'Hôtel particulier de Varenne, dédié à ses sculptures.

On peut cependant y voir des reproductions et des plâtres de diverses oeuvres telles que "la Porte de l’Enfer", les "Bourgeois de Calais", "Balzac", le Monument à Victor Hugo ou encore la "Muse Whistler".

 
 Rédaction L'Internaute
 
Magazine Week−End
Envoyer|Imprimer
Haut de page